Montpellier : les riverains de la voie SNCF protestent contre l'élagage mécanique des talus

Un TER sur la voie ferrée qui traverse le quartier des Aubes à Montpellier / © C.Fabre
Un TER sur la voie ferrée qui traverse le quartier des Aubes à Montpellier / © C.Fabre

Dans le quartier des Aubes à Montpellier, les habitants vivent à côté de la voie ferrée. Ils sont donc très vigilants sur l'entretien des talus qui les séparent des voies. Grâce à leur intervention, l'élagage avec une machine qui déchiquette les arbres a été arrêté.

Par C.Alazet avec C.Fabre

Les talus qui bordent la voie ferrée aux Aubes servent de paravent pour les habitations du quartier.

Mais, pour ne gêner ni la circulation en contrebas ni le trafic ferroviaire, ils doivent être entretenus soigneusement.

En 2012, les riverains s'étaient mobilisés pour convaincre la SNCF Réseau d'effectuer un élagage précis, qui respecte la nature et les nécessités de circulation.

Après 6 mois de discussions avec la mairie, le gestionnaire du réseau ferré s'était engagé à consulter le comité de quartier des Aubes pour tous les prochains chantiers.

Aussi, l'association des riverains a été surprise de voir arriver des employés de l'Office National des Forêts (ONF), mandatés par la SNCF, pour ratiboiser ces talus à l'aide d'une épareuse, une machine qui déchiquette les arbres.

"Les riverains nous ont alertés hier matin", explique Serge Guidez, président du comité de quartier des Aubes.

C’est un massacre, ils sont en train de tout couper. 

L'épareuse, la machine à l'origine de la discorde, entre les riverains du quartier des Aubes, SNCF réseau et l'ONF - 26/11/2019 / © C.Fabre
L'épareuse, la machine à l'origine de la discorde, entre les riverains du quartier des Aubes, SNCF réseau et l'ONF - 26/11/2019 / © C.Fabre

C’est la méthode que contestent les riverains.

"Tout a été arraché, détruit, sans aucun discernement, alors qu’une grande partie des arbres ne posait pas de problème", constate Serge Guidez, venu sur place vers 7h45 ce mardi 26 novembre, avec une dizaine d'habitants pour arrêter le chantier. 

Où est la cohérence alors qu’on parle au niveau de l'écologie, il faut faire attention à ce qu’on fait, c’est aberrant quand on sait que le végetal aide à protéger la planète pour les années à venir.

SNCF Réseau reconnaît une erreur dans l'information des riverains et insiste sur la nécessité de l'élagage des talus.

L'ONF a précisé avoir exécuté le nettoyage de la zone tel que demandé et validé sur leur devis. 

Ce mardi 26 novembre, les bûcherons ont donc repris le travail d'entretien à la main. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus