Montpellier : le sol de la fontaine de la place de la Révolution s'est écroulé

Montpellier - la fontaine de la place de la Révolution - juillet 2019. / © F3 LR F.Dubault
Montpellier - la fontaine de la place de la Révolution - juillet 2019. / © F3 LR F.Dubault

Montpellier compte près de 70 fontaines publiques, dont la plupart, sont approvisionnées en eau potable. Depuis quelques semaines, la fontaine installée place de la Révolution a triste allure. Déjà qu'elle ne fonctionnait que rarement, désormais elle est en ruine. Son sol s'est effondré. Pourquoi ?

Par Fabrice Dubault


Les photos parlent d'elles même... La fontaine de la place de la Révolution située face à la passerelle des Barons de Caravetes et entre la fac d'économie, le Centre National de la Fonction Publique Territoriale et l'Espace Jacques 1er d'Aragon a été victime d'un écroulement.

Comme beaucoup de fontaine moderne, elle n'a pas de socle ou de réservoir externe. Ce sont en fait des jeux et jets d'eau qui sortent du sol par des grilles. Mais là, le sol et les pavés de la place qui sont montés sur plots, se sont affaissés et cassés.

C'est en fait un engin de levage, genre manitou, qui par son poids a fait s'effondrer le sol lors de son passage. L'accident est survenu lors des opérations de démontage du FISE.

Des barrières de sécurité matérialisent l'écroulement depuis dès semaines.
 
 
Voici la place avant, en état de fonctionnement.
 
Montpellier - la fontaine de la place de la Révolution - archives / © Mairie de Montellier
Montpellier - la fontaine de la place de la Révolution - archives / © Mairie de Montellier
 

Carte des fontaines à eau potable


Les premiers habitants de la cité de Montpellier choisirent pour s'installer la proximité de deux cours d'eau : le Lez et son affluent le Verdanson car dès qu'une vie communautaire s'organise, l'alimentation en eau est primordiale. La conception globale d'une véritable distribution de l'eau va passer à Montpellier par l'embellissement de la ville.

Après l'achèvement de la Place Royale du Peyrou et celui de l'aqueduc de Saint-Clément qui aboutit à un véritable "Temple des eaux" sur la nouvelle place.

L'eau est encore sacralisée. A la fin du XVIIIe siècle, trois fontaines monumentales sur les places principales complètent l'équipement urbain.

La ville compte près de 70 fontaines.
 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus