• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : un trafic de cigarettes démantelé

7 personnes sont en garde à vue depuis dimanche matin, 17 juin, à Montpellier. Elles sont soupçonnées de participer à un vaste trafic de cigarettes entre l'Ukraine, l'Hérault et le Gard. Un trafic juteux avec plus de 60.000 euros de bénéfice pour le principal organisateur en 9 mois. (illustration) / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
7 personnes sont en garde à vue depuis dimanche matin, 17 juin, à Montpellier. Elles sont soupçonnées de participer à un vaste trafic de cigarettes entre l'Ukraine, l'Hérault et le Gard. Un trafic juteux avec plus de 60.000 euros de bénéfice pour le principal organisateur en 9 mois. (illustration) / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

7 personnes sont en garde à vue depuis dimanche matin, 17 juin, à Montpellier. Elles sont soupçonnées de participer à un vaste trafic de cigarettes entre l'Ukraine, l'Hérault et le Gard. Un trafic juteux avec plus de 60.000 euros de bénéfice estimé pour le principal organisateur en 9 mois. 

Par Olivier Le Creurer

L'intervention des enquêteurs du service régional de police judiciaire (SRPJ) de Montpellier, soutenus par le groupe d'intervention régional (GIR) de l'Hérault, a permis l'arrestation de 7 personnes dimanche matin et le démantèlement d'un trafic de cigarettes, en cours depuis plusieurs années, nous indique une source poche de l'enquête, confirmant une information du Point.

Trois passeurs ont été arrêtés. Arrivés la veille d'Ukraine où ils avaient récupéré la marchandise, ils dissimulaient les cigarettes dans des caches dans les voitures. Les enquêteurs ont mis la main sur près d'un millier de cartouches de cigarettes.

En provenance d'Ukraine


Les trois hommes ont été interpellés chez le principal organisateur du réseau, un Arménien, à Pignan, près de Montpellier. Une activité à temps plein, très lucrative qui lui a permis d'engranger près de 60 000 euros de bénéfice en se faisant 4 euros de bénéfice par cartouche.

60 000 euros de bénéfice en 9 mois


Un couple d'épiciers, quartier Gambetta, à Montpellier, écoulait les cigarettes à 50 centimes l'unité ou 5 euros le paquet, en dehors de tout cadre légal. Il a également été placé en garde à vue pour sa participation à ce marché parallèle.

Les auditions des suspects peuvent durer jusqu'à 48 heures, soit mardi matin, 19 juin. Ils pourraient ensuite être présentés à un juge d'instruction. 


 


Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus