• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : un traitement révolutionnaire contre la migraine

© A L'hôpital Gui de Chauliac de Montpellier, la neurologue Anne Ducros propose un traitement révolutionnaire contre la migraine
© A L'hôpital Gui de Chauliac de Montpellier, la neurologue Anne Ducros propose un traitement révolutionnaire contre la migraine

Des maux de têtes intenses, des nausées, des vertiges, des vomissements. La migraine touche environ 15% de la population. Anne Ducros, une neurologue de Montpellier, promet une révolution thérapeutique. Un traitement préventif pourrait permettre de soigner les cas les plus sévères.  

 

Par Josette Sanna


Au moins 2 fois par an, Florence Dhivert se rend au service neurologie de l'hôpital Gui de Chauliac de Montpellier. Avec le professeur Ducros, elle fait le point sur son traitement anti-migraineux...

Florence souffre de migraines chroniques depuis l'adolescence, avec des crises deux jours par semaine en moyenne.
"Ca devient invalidant, il faut que je me mette dans le noir, que je ferme les yeux, que je mette du froid sur le visage.."
 

Il m'arrive de vomir à cause de la douleur causée par la migraine


La migraine est une maladie peu prise au sérieux par ceux qui n'en souffrent pas. Elle touche pourtant en France 20% des femmes et 8% des hommes.

Pour la plupart des migraineux, des médicaments pris au tout début de la crise parviennent à la contrôler.
Pour les autres, une nouvelle thérapie est sur le point d'améliorer leur vie... 
" Ce sont des injections sous-cutanées... Cela me donne un peu d'espoir ", confie la patiente.
 

"Ces nouvelles molécules sont un espoir pour les personnes qui sont déjà dans un parcours de soin".
 

"Des personnes qui sont allées consulter et qui se trouvent soit avec des effets indésirables soient face à une inefficacité des traitements classiques", ajoute le médecin.
 

575 euros l'injection mensuelle !


Comme Florence, entre 50 et 100 000 patients pourraient bénéficier de ce traitement.

Cette biothérapie a reçu cet été l'agrément pour être mise sur le marché européen. Mais elle coûte cher : 575 euros l'injection mensuelle. Tout l'enjeu est maintenant de savoir ce que la Sécurité Sociale acceptera de rembourser. Réponse au mieux dans un an.
Montpellier : au CHU Gui de Chauliac, une neurologue teste un nouveau traitement contre la migraine
la migraine touche environ 15 % de la population. Anne Ducros, une neurologue montpelliéraine, promet une révolution thérapeutique. Un traitement préventif pourrait permettre de soigner les cas les plus sévères - F3LR - C. Alazet, V. Banabera, E. Silveiro
 
Site d’infos : société française d’études des migraines et céphalées.

Pourquoi la migraine est-elle une maladie mal perçue par ceux qui n’en souffrent pas ?

 
Interview d'Anne Ducros - la migraine, une maladie honteuse ?
Anne Ducros - Neurologue, exerce au CHU Gui de Chauliac à Montpellier depuis 2013. Pourquoi est-ce une maladie mal perçue par ceux qui n’en souffrent pas ? - F3 LR


Des conseils pour limiter les crises de migraine au quotidien

 
Interview Anne Ducros - Vivre avec la migraine au quotidien
Anne Ducros - Neurologue, exerce au CHU Gui de Chauliac à Montpellier depuis 2013. Des conseils pour limiter les crises de migraine au quotidien. - F3 LR

 

Migraine : les traitements

Il existe des traitements de crise, à base de médicaments, à prendre en début de crise pour plus d’efficacité
Pour les plus touchés, on peut mettre en place des traitements médicamenteux de fond, qui diminuent le nombre de crise. Ils ne sont pas efficaces ou bien tolérés par tous.

Les nouveaux traitements sont des biothérapies : il s’agit d’injections sous cutanée qui vont bloquer les molécules sécrétées par le cerveau lors des crises de migraine. Ils sont déjà prescrits en Suisse et aux USA. Ils ont reçu en juillet l’agrément de mise sur le marché européen. En France, la phase de fixation du prix et des remboursements a commencé entre labo et sécurité sociale. Enjeu important car ces traitements coûtent cher : 575 euros l’injection et il en faut une par mois.
Site d’infos : http://sfemc.fr/ société française d’études des migraines et céphalées

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus