Montpellier : une Caravane des Quartiers pour susciter l'espoir chez les jeunes

La « Caravane des Quartiers » a démarré dans le quartier du Petit-bard de Montpellier. Ce camping-car va sillonner plusieurs grandes villes comme Toulouse ou Marseille pour changer l'image des banlieues et inciter les jeunes à reprendre leurs vies en main.

Le quartier du Petit-Bard à Montpellier
Le quartier du Petit-Bard à Montpellier © C.Aggulo FTV

L'initiative est portée par le Montpelliérain Hamza Aarab, activiste social montpelliérain avec l'association Justice pour le Petit-Bard, connu pour être également président du club du Montpellier Méditerranée Futsal. Il tire la sonnette d’alarme pour alerter sur la détresse des quartiers populaires à Montpellier et propose une alternative constructive pour les jeunes. 

Il a décidé de lancer le projet La Caravane des Quartiers, une initiative qui prévoit d’être « un lieu d’échanges et de débats dans le but de réagir à la marginalisation de la jeunesse des quartiers ». L'objectif  est aussi d'attirer l'attention sur cette jeunesse qui se sent délaissée. 

La première étape a eu lieu ce samedi 29 mai, à 17h, place du marché du Petit Bard, un quartier populaire enclavé au nord de la ville. Des tables, des chaises à l'ombre et les jeunes du quartier sont venus s'enquérir du but de l'initiative.

  On connaît les arcanes de la politique, on a une expérience et cette expérience, on a envie de la mettre au service de cette jeunesse, car on n'accepte pas qu'elle soit montrée du doigt, on n 'acccepte pas qu'on les désigne comme des coupables ! " lance l'orateur en guise d'introduction. 

Dans le groupe massé devant la caravane, des jeunes, des moins jeunes et des familles sont attentifs et à l'écoute. 

C'est une déclaration d'amour que l'on fait aux jeunes de nos quartiers pour leur dire qu'on croit en eux ! 

Une organisatrice de la Caravane des Quartiers

 

" Le but, c'est de permettre aux habitants des quartiers populaires de participer à la vie du quartier et de la ville et de leur donner la parole. On recueille leurs paroles et on accompagne leurs projets. On a pas le droit de ne rien faire, on doit agir et c'est une façon d'agir  ! Ce sont les citoyens de demain !  " poursuit l'une des organisatrices. 

Porteuse de projets 

Parmi les axes de réflexion, l'image  négative des quartiers, avec l'ambition que les jeunes ne s'identifient pas à cette image et que l'espace de paroles crée un espace de valorisation des habitants. 

"

C'est difficile de parler en public, mais petit à petit cela va permettre de libérer la parole, de se dire que c'est possible ! Jusqu'à présent, on leur a laissé croire qu'ils ne valaient rien... 

Hamza Aarab, l'initiateur du projet.

La Caravane des Quartiers se veut espace de dialogue démocratique, pôle d'orientation et porteuse de projets. Cette expérimentation n'a obtenu aucune subvention publique et est soutenue par la Fondation Abbé Pierre.

Suivront des passages dans les quartiers montpelliérains de La Paillade, les quartiers des Cévennes, de Paul Valéry, du Val de Croze (Bagatelle) et de Saint-Martin, avant de partir sur les routes de France, pour aller à la rencontre des jeunes de Paris, de Lyon, de Toulouse ou de Lille. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie