Moustiques-tigres : alerte maximale déclenchée, risques de dengue, les opérations de démoustication démarrent

Déjà placés en alerte renforcée par l'Agence Régionale de Santé de l'Occitanie, le Gard, l'Hérault et les Pyrénées-Orientales sont passés en alerte pourpre pour l'été, le seuil maximal. La Dengue pourrait de nouveau sévir, comme en 2023.

En 2023, 211 cas de Dengue avaient été recensés en Occitanie dont 23 cas autochtones, des chiffres records selon Santé Publique France. L'année 2024 repart sur les mêmes bases, puisque trois départements d'Occitanie sont placés en alerte pourpre, au-dessus de l'alerte rouge, par le site Vigilance Moustiques. Il s'agit des Pyrénées-Orientales, de l'Hérault et du Gard. L'Occitanie représente trois des sept départements concernés par l'alerte pourpre en Hexagone.  

90 % du territoire se trouve en vigilance rouge, orange ou pourpre avant l'été. Selon les prévisions du site, les départements en vigilance orange ont tendance à passer en vigilance rouge dans un délai généralement inférieur à cinq ans.

Le site est également particulièrement inquiet pour les Jeux Olympiques. La venue de touristes pourrait aggraver le nombre de maladies importées (telles que le Chikungunya, la Dengue ou le Zika), que les moustiques-tigres pourraient transmettre à plus grande échelle. La Dengue préoccupe particulièrement les autorités en Occitanie, l'ARS a lancé une campagne de prévention au mois d'avril dernier.

Démoustication en cours en Camargue

Jeudi 17 mai, une opération de démoustication avait lieu en Camargue à Aigues-Mortes, menée par l'EID Méditerranée, l'agence publique en charge de cette mission dans la région. Cette opération concernait cependant les moustiques "classiques", et non les moustiques-tigres, eux étant localisés en milieux urbains.

Avec les pluies récentes, les œufs des moustiques présentent toutes les conditions pour éclore et passer au stade de larve, le moment parfait pour démoustiquer selon les techniciens de l'EID Méditerrannée. "Les œufs de moustiques qui dorment toute l'année attendent les pluies au printemps pour éclore. Avec les précipitations récentes et le vent de mer, les éclosions se sont accélérées, et le nombre de moustiques commence à augmenter" , détaille Jean-Claude Mouret, coordinateur opérationnel de l'EID Méditerranée. L'agence a alors décidé d'utiliser les avions pour diffuser des bio-insecticides, qui éliminent 85 % des larves.

durée de la vidéo : 00h00mn14s
L'insecticide projetée élimine 85 % des larves ©Camille Astruc - Thomas Imbert

En 2024, les agents ont déjà traité 17 000 hectares entre les Bouches-du-Rhône et les Pyrénées-Orientales.

 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité