• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mouvement social du 5 février : à quoi s’attendre à Montpellier ?

Entre 1200 et 1500 personnes ont répondu à l'appel de l'intersyndicale et se sont retrouvées au Peyrou, à Montpellier, vendredi 14 décembre. / © Auriane Duffaud / France 3 Occitanie
Entre 1200 et 1500 personnes ont répondu à l'appel de l'intersyndicale et se sont retrouvées au Peyrou, à Montpellier, vendredi 14 décembre. / © Auriane Duffaud / France 3 Occitanie

Ce mardi 5 février, syndicats, collectifs et aussi gilets jaunes appellent à un mouvement de grève dans toute la France. A Montpellier, et dans les grandes villes de la région d’Occitanie, de nombreux rassemblements sont prévus mais aussi de fortes perturbations. On fait le point pour vous.
 

Par Joane Mériot

La colère sociale va une nouvelle fois se manifester dans les rues ce mardi 5 février. L’intersyndicale CGT-FSU, Solidaires appelle à la grève nationale.
Ils réclament une augmentation du SMIC, l'égalité salariale entre les hommes et les femmes, le rétablissement de l'impôt sur la fortune, une réforme de la fiscalité. Ces revendications suivent celles des gilets jaunes qui manifestent depuis plus de 12 semaines maintenant.

Quelles perturbations ?


De nombreuses perturbations sont prévues ce mardi et la région montpelliéraine est loin d’être épargnée. De nombreux secteurs sont touchés par cette mobilisation tant les entreprises privées que public.

Pour les transports, la SNCF annonce un mouvement de grève à partir de ce soir 20h et jusqu’à mercredi matin. Dans un communiqué elle assure que le trafic sera normal pour 80% des TER (50% des liaisons seront assurés par les trains et 30% par des bus de substitution), pour les Intercités, des adaptations sont à prévoir sur les liaisons suivantes : Paris-Rodez/Brives, Bordeaux-Narbonne, Neussargues-Béziers, la SNCF assure que le trafic des TGV et des Ouigo sera assuré normalement. Pour plus d'informations, vous pouvez vous connecter sur le site de la SNCF. Pour les transports en commun, sur les sites de la TAM, Tango ou encore Sankéo pour plus d'informations. 

Pour les transports scolaires, vous pouvez avoir la liste des services scolaires impactés par le mouvement de grève sur le site internet des transports de l’Occitanie. 

L’éducation nationale s’est également joint au mouvement, les syndicats se disent être "contre les réformes Blanquer, contre les suppressions de postes, et plus largement pour les revendications de progrès social portées avec les Gilets jaunes". Des fortes perturbations sont prévues dans les écoles. Certaines villes nous ont communiqué la liste des écoles fermées comme celle de Sète, ou encore Montpellier.

Des préavis de grève ont également été déposés dans les services publics territoriaux, dans les hôpitaux, dans les secteurs de l'énergie. Plusieurs entreprises privées sont également concernées.  
 

Quels rassemblements dans la région ? 

Par ailleurs, les organisations syndicales espèrent des manifestations massives dans plusieurs grandes villes de France. Dans la région, les grandes villes comme Montpellier, Perpignan, Nîmes, Carcassonne :

Dans l'Hérault, un rassemblement est prévue à Montpellier à 14h, place du Peyrou. A Sète, le rassemblement est prévu à la mairie à 10 h.

Dans l'Aude, un rassemblement est prévue à Carcassonne à 9h30 à la Cité administrative, à Narbonne à 10h à la CCI. Une opération escargot est également prévue depuis Narbonne et Carcassonne jusque Lézignan-Corbières, pour cette opération le rendez-vous est donné à 11h au MEDEF.

Dans le Gard, plusieurs rassemblements sont prévus à Nîmes notamment à 14h30 place des Carmes, Alès ou encore Uzès. Par ailleurs, dans le département du Gard, le prefet a émis des interdictions de manifester sur plusieurs secteurs.
  • secteur de Nîmes : Centre routier du Kilomètre Delta ; Rond point du Kilomètre Delta ; Zone commerciale Nîmes-Etoile (délimitée par les axes suivants : N106, D540, chemin de Capouchine, boulevard Salvador Allende) ; Péage Nîmes-Ouest de l’Autoroute A9 ; sur la RN106 au rond-point de la D225 Route de Dions (RN 106 et bretelles d’accès comprises).
  • secteur d’Alès : sur la D60/Avenue du Maréchal Juin, au rond-point de la route de Bagnols sur Cèze et au rond-point de l’ancien chemin de Mons ; sur la RN106, au rond-point des avenues René Cassin / Olivier de Serres.

Dans les Pyrénées-Orientales, à Perpignan, trois rassemblements sont prévus, dont un à Perpignan à 11h.

 

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus