Nika Leeflang, ex-chanteuse des Limiñanas, sort un album solo subtil et profondément pop rock

Nika Leeflang, ex-chanteuse des Limiñanas, sort un magnifique album solo. Originaire de Montpellier et vivant à Clermont-l'Hérault, l'égérie pop rock a pris les commandes de sa destinée cristalline en pleine période Covid.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Pendant des années, le groupe originaire de Perpignan les Limiñanas a cartonné dans les charts internationaux avec sa pop rock décalée. Lionel et Marie Limiñana se rencontrent lors de leurs années de lycée. Après 15 ans d'activisme musical avec des participations à divers groupes, puis disquaires à Perpignan et enfin organisateurs de concerts, ils fondent The Limiñanas en 2009. Ensemble, ils vont donner des concerts dans le monde entier, acquis à un public d' initiés. 

Nika Leeflang a été leur chanteuse pendant 5 ans sur scène. Aujourd hui, l'ex-chanteuse du duo mythique se lance dans un album solo, suave et pétillant. Celui du renouveau d'une femme qui  s'affirme en riant, libre et pétrie de musique. Rencontre. 

Pourquoi cet album solo ? 

L'album sort vendredi, il s'appelle "Bad Sunday ". J'avais sorti plusieurs singles. Mais en 5 ans, j'ai avancé progressivement en trouvant des partenaires en Angleterre. C'est mon premier album, un 9 titres. Cela devait être un 7 titres qui retracait les 7 jours de la semaine de Nika. Finalement, c'est plutôt les jours se suivent et ne ressemblent pas. Avec deux dimanches, un bon et un mauvais. Le mauvais en mode gueule de bois et envie de ne rien faire . Et le " good sunday ", le versant positif, avec des lendemains qui chantent. 

“Bad Sunday”, album de 9 titres fait du même bois, brut, puissant, explosif, un de ces opus qui claque aux vents et sans crier gare bouscule l’ordre établi, oscillant en douceur entre calme et tempête, introspection et envie de tout casser, mélancolie joyeuse et euphorie vivifiante.

Communiqué de presse

Combien de temps avez-vous mis à écrire cet album ? 

C'est venu au gré de mes voyages avec les Limiñanas, au gré des pays et des villes traversés. Nourri également par ma soif de la vie et mon quotidien, même dans ma salle de bain ! C'est une exploration. Je suis beaucoup dans l'extrapolation de mon quotidien . J'ai même fait une chanson sur le stress de la conférennce zom !

"Good sunday " titre inédit de Nika Leeflang, nouvel album

Comment avez-vous vécu le confinement en tant qu'artiste ? 

Ca a vidé les salles de spectacles et a rempli nos poches de kilos de plomb. J'ai fait quelques lives sur les réseaux sociaux  puis j'ai arrêté, ce n'est pas notre métier. Ca a crée quelques chansons aussi. J'en ai écrit une sur le lac du Salagou près de chez moi , "The Lake ", où l'on n'avait pas le droit d'aller pendant le premier confinement. J'ai aussi écrit une chanson sur les violences conjugales, lorsque tu es enfermé H24 avec ton compagnon et où ça dérape. 

Est-ce terminé avec Limiñanas ? 

Par la force des choses, je suis partie. Ce fut une belle aventure, j'ai adoré ! Notre premier concert a été en Hollande, dans la ville de mes grand-parents, c'était génial  !  Les Limiñanas m'ont apporté beaucoup de bonheur  et des tonnes de souvenirs ! J'ai rencontré Pete Doherty dans les loges d'un festival et nous avons joué ensemble. J'ai croisé Rodolphe Burger et on a joué le morceau "Johnny et Mary",  c'était énorme !!  Des moments extraordinaires ! A Athènes, il y a eu un moment d'inspiration magnifique où ton coeur est en phase avec tout ce qui l'entoures...

Des concerts à venir ? 

Nous n'avons aucune certitude, on va essayer une version plus légère pour cet été ou en fin d'année.... On reste prudent. Mais nous sommes en manque de fêtes, de rassemblements. Vivre sans musique est compliqué, c'est impossible en fait. La scène me manque à crever. 

Nika Leeflang donne un concert vendredi 19 mars à 20H45 sur Instagram pour la sortie de son album " Bad Sunday ".