• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Des nouvelles barrières de sécurité testées au carnaval de La Grande-Motte, dans l'Hérault

Samedi 26 et dimanche 27 août 2017, le carnaval bat son plein à La Grande-Motte, dans l'Hérault. Comme à chaque grande manifestation, se pose la question de la sécurité. Cette fois-ci, la Ville a décidé de tester des nouvelles barrières de sécurité, des barrières anti-voitures béliers.

Par C.C

Des parades costumées sur le bord de plage, un défilé de couleur. Le carnaval de La-Grande-Motte a lieu samedi 26 et dimanche 27 août 2017. Depuis les attentats de Nice en 2016 et plus récemment les attentats de Barcelone et Cambrils, en Espagne, la sécurité est au centre des préoccupations.

Pour l'occasion, la Ville a décidé de tester de nouvelles barrières de sécurité appelée barrières anti-voiture-bélier, ou BAAVA (barrière amovibles anti-véhicule assassin). Ce dispositif a été développé par la société Haltbrac Défense, dans les Bouches-du-Rhône. C'est la première fois qu'il est employé en conditions réelles en Occitanie. 


Bloquer une voiture à pleine vitesse


Dimanche 27 août, plusieurs barrières barraient l'avenue Mergueil dès 16h, pour la grande parade de 17h. Ces dernières, lègères, ont l'avantage de pouvoir être montées très vite et d'être entièrement modulables, s'adaptant à la largeur de la voirie. Installées, elles forment une barrière infranchissable.  La barrière bloque en effet les roues du véhicule le clouant sur place.


"C'est super pour nous. Cela nous fait gagner beaucoup de temps et d'argent. Avant on utilisait des blocs en béton. Il fallait louer des poids lourds et monopoliser des agents" félicite Christophe Plan, chef de service des moyens généraux à mairie de la Grande Motte. "Là en quatre minutes, on a sécurisé les voies."

Cette année, la Ville a dépensé 70 000 euros supplémentaires pour la sécurité. Investir dans cinq modules BAAVA reviendrait à 1800 euros. Pour la municipalité, c'est un achat utile. "C'est un investissement qui sera réutilisé et qui remplacera des coûts de fonctionnement", explique Stephan Rossignol maire de la Grande Motte
 
Si l'expérience est concluante, La Grande-Motte pourrait investir dans 18 modules BAAVA.


Sur le même sujet

Hérault : un mort et 2 blessés dans une collision entre 2 jet-skis au large de Marseillan

Les + Lus