Occitanie : Carole Delga va investir 1 million d'euros dans la sécurité et la prévention de 41 communes

Publié le
Écrit par Fabrice Dubault .

L'enveloppe financée par la Région Occitanie pour la sécurité du quotidien est de 1 million d'euros. Un coup de pouce financier et politique pour 41 municipalités qui est en fait une promesse de campagne de Carole Delga. Mais la sécurité n'est pas une prérogative normalement assurée par les régions.

Carole Delga, la présidente PS de la Région Occitanie, a décidé en février dernier d'engager des fonds du Conseil régional sur un terrain très politique. Celui de la sécurité et de la prévention.

Elle a donc lancé un appel à manifestation d'intérêt, «La Région vous protège», à toutes les municipalités et intercommunalités. En juillet, 41 projets, dans 41 communes d'Occitanie, étaient retenus parmi 70, pour se partager 1 million d'euros.

Protéger nos habitants, c’est garantir le droit à la sécurité pour tous. Ce sujet ne doit souffrir d’aucune démagogie. Ma vision, c’est la sécurité républicaine et pas la République sécuritaire, en proximité, avec des moyens pour prévenir et pour agir.

Carole Delga, présidente PS de la Région Occitanie.

Elle assume cette aide au nom de la protection des populations et des habitants d'Occitanie.

"La sécurité n'est pas un tabou pour la gauche. S’il incombe à l’Etat d’équiper la Gendarmerie et la Police nationale, j’ai souhaité proposer aux communes et aux intercommunalités de les accompagner dans leur effort de sécurité du quotidien. (...) En parallèle, je ne lâche rien sur le plan national en continuant de plaider pour la création d’une zone de défense et de sécurité propre à l’Occitanie. Quand il s’agit de protéger les habitants de la région, ni le fatalisme, ni l’immobilisme ne seront jamais ma ligne de conduite", a affirmé fermement Carole Delga.

1 million d'euros pour 41 communes d'Occitanie

Le but de cette manne régionale est d'accompagner et soutenir 41 municipalités dans leurs missions de sécurité et de prévention du quotidien.

La Région va intervenir sur 4 axes : 

  • Aménagement ou sécurisation des locaux de police municipale
  • Acquisition de véhicules adaptés au territoire
  • Achat d’équipements de protection des personnels
  • Acquisition de poste de police municipale mobile

Zoom sur Valras-Plage

Parmi les 41 communes, Valras-Plage, près de Béziers. Carole Delga y a inauguré ce 4 octobre, un nouveau poste de police municipale regroupant tous les dispositifs permettant d’assurer la sécurité de la ville en intégrant notamment, le Centre de supervision urbain. Un coût total de 188.000 euros. L'aide de la Région sera de 26.700 euros.

Le maire est ravi de la subvention régionale, les 10 policiers municipaux aussi. Valras est la première des 41 communes à bénéficier de ce financement pour la sécurité.

C'est un grand plus pour nous. Cela nous a permis de mieux travailler le projet. Les policiers ont un travail difficile, désormais en rentrant au poste, ils seront dans de bonnes conditions. Et donc plus efficaces ensuite.

Daniel Ballester, maire de Valras-Plage.

La sécurité dans les transports régionaux

Depuis 2016, la Région Occitanie mène également un important travail de sécurisation des trains et cars liO grâce à la mise en place de systèmes de vidéoprotection.

Dans les trains régionaux liO, cette démarche a permis d’assurer la couverture de 75% du parc

ferroviaire régional par la vidéoprotection, contre 42% fin 2015, pour un total de 4,3 millions d'euros. D’ici 2030, la Région prévoit la couverture du réseau à 100%.

Dans les cars liO, un programme d’équipement en vidéoprotection des lignes jusque-là inexistant a été lancé en 2017. Ainsi à ce jour, 45% du parc d’autocars régionaux a pu être équipé, soit 480 véhicules pour une facture de 2 millions d'euros. A titre d’exemple, 66% des cars circulant dans les Pyrénées-Orientales sont aujourd’hui équipés.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité