Octobre Rose : un mois émaillé d'événements pour soutenir la lutte contre le cancer du sein

Publié le
Écrit par Armelle Goyon .

Avec Octobre Rose, la Ligue contre le Cancer informe et sensibilise les femmes au dépistage du cancer du sein. Un mois émaillé d'initiatives dans la région. Voici quelques dates et événements à retenir.

Les cancers féminins du sein et de l’utérus sont à la fois les plus fréquents et les plus mortels. Chaque année des milliers de femmes en sont victimes en France. La plupart de ces cancers féminins présentent pourtant un fort pourcentage de rémission lorsqu’ils font l’objet d’un traitement précoce. Le dépistage comme la prévention sont essentiels et complémentaires pour lutter contre la survenue de ces cancers. Toutes les femmes sont invitées à prendre soin de leur santé en participant plus activement aux dépistages.

Nous sommes tous mobilisés pour faire vraiment de la prévention une priorité. Il nous reste en Occitanie, comme partout en France, beaucoup de chemin à parcourir pour parvenir à faire évoluer nos habitudes et réflexes de santé.

Didier Jaffre , Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Occitanie

Mammobile dans l'Hérault 

Le dispositif initié dans le département de l’Hérault, le Mammobile est un système médicalisé adapté au

dépistage du cancer du sein, qui se déplace dans des zones ou des communes où la participation

est insuffisante, et où il y a peu ou pas de cabinet de radiologie à proximité. Il permet de développer

l’offre de soins du territoire et de faciliter l’accès au dépistage.



Toutes les femmes entre 50 et 74 ans peuvent se rendre au Mammobile où elles veulent et quand elles le souhaitent, avec ou sans ordonnance, avec ou sans rendez-vous et avec ou sans invitation. Il faut que leur dernière mammographie date au minimum de 2 ans et qu'elles soient affiliées à une caisse d'Assurance Maladie française.

Dans le département de l’Hérault, l’activité du Mammobile représente 23 à 25 % des mammographies réalisées dans le cadre du programme de dépistage organisé du cancer du sein. En 2021, plus de 11 000 femmes ont pu bénéficier d’un dépistage du cancer du sein au Mammobile.

Ce camion itinérant va être expérimenté dans d’autres départements de la région.

Les rendez-vous d'Octobre Rose

Depuis vendredi 30 septembre, des rues du centre-ville de Montpellier sont ornées de parapluies roses afin de rappeler à chacun l'importance de cette cause. Des commerçants volontaires du cœur de ville vendront des parapluies roses tout au long du mois d’octobre au profit du collectif.

Une représentation théâtrale pour aborder, avec humour, la peur du dépistage et l'importance de prendre soin de son corps aura lieu dans les quartiers de la ville. Ces scénettes seront le moyen de sensibiliser mais surtout de dédramatiser le dépistage. Trois représentations gratuites suivies d'un débat avec des professionnels de santé auront lieu :

  • Vendredi 14 octobre à 9h30 à la MPT Fanfonne Guillierme
  • Jeudi 20 octobre à 14h30 à la MPT Marie Curie
  • Vendredi 21 octobre à 14h30 à la MPT Paul Emile Victor



Les clubs sportifs de haut niveau se mobilisent et vont  récolter des fonds pour soutenir la recherche contre le cancer du sein, soutenir les malades et financer les actions du collectif Octobre Rose organisées tout au long de l’année dans les quartiers prioritaires. 

Le jeudi 13 octobre, une mobilisation et des animations sont attendues au CHU de Montpellier 

Toutes les animations et points de passage du mammobile sont disponibles sur le site de la Ville de Montpellier.

Cancer le plus fréquent chez la femme

Avec près de 59 000 nouveaux cas et 12 000 décès par an en France, le cancer du sein est le premier cancer chez la femme. Sur 100 femmes de 50 ans, trois développeront un cancer du sein dans les dix ans. Le dépistage du cancer du sein est un enjeu majeur de santé publique. Car, détecté tôt, un cancer du sein se guérit dans plus de 90 % des cas !

Le cancer du col de l’utérus est le 12e cancer le plus fréquent chez la femme en France et est responsable de 1 000 décès par an. Il pourrait être évité grâce à deux gestes de prévention complémentaires, la vaccination contre les HPV (jeunes filles et jeunes garçons) et le dépistage pour les femmes de 25 à 65 ans.

Les programmes nationaux de dépistage organisé des cancers visent à réduire l’incidence et la mortalité par cancer, en facilitant le recours au dépistage et à réduire les inégalités d’accès aux soins. Un dispositif simple, de qualité et gratuit.

Le dépistage permet une détection précoce des cancers. Dans ce cas, ils seront, en général, traités avec des thérapeutiques moins lourdes et moins agressives qui entraînent moins de séquelles et une meilleure qualité de vie.

Dépistage en  Occitanie 

En 2021, le taux de dépistage du cancer du sein en Occitanie est de 54,5 %, soit 1,5 point en dessous de celui de la France entière. En 2021, avec près de 58 % de la population éligible dépistée, le taux de dépistage du cancer du col de l’utérus en Occitanie est supérieur de 6 points à la couverture nationale. Mais, il est encore loin des 70 % préconisé par l’Union européenne.

Une détection précoce d’une lésion cancéreuse améliore le pronostic. Ainsi, cinq ans après le diagnostic, 99 femmes sur 100 sont toujours en vie lorsque le cancer du sein est diagnostiqué à un stade précoce. Elles ne sont malheureusement plus que 26 sur 100 lorsque le cancer est détecté à un stade avancé. Plus d'un million de femmes sont éligibles au dépistage du cancer du sein en Occitanie, mais seulement 49,7 % dans l'Aude, 53,50% dans les Pyrénées-Orientales, 51,4% dans le Gard et 55,9%  des femmes dans l' Hérault ont effectué un dépistage en 2021.

En Occitanie, près de 4 900 nouveaux cas de cancer du sein sont estimés chaque année et plus de

1000 femmes meurent chaque année d’un cancer du sein. Dans la région, 920 000 femmes sont

concernées et 47,8 % d’entre-elles ont participé au dépistage organisé du cancer du sein en 2016 et 2017. Le taux régional est légèrement en deçà du taux national (50,3%).

Dans le cadre du dépistage organisé, un examen clinique des seins par un médecin et une mammographie de dépistage sont pris en charge à 100 % par les organismes d’Assurance Maladie sans avance de frais et permet de bénéficier de deux lectures lorsque la première interprétation est négative. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité