"On vient ici pour voir les vedettes" : l'Occitanie, première région de tournage en France, attire les fans de séries télés

Avec trois séries télés quotidiennes, la région bat tous les records dans le secteur de la fiction audiovisuelle en France ! Un ticket gagnant pour l'économie locale grâce, entre autres, à l'avènement d'une nouvelle forme de tourisme : de plus en plus de fans viennent passer leurs vacances dans l'Hérault ou le Gard, dans l'espoir d'approcher leurs acteurs et actrices préférées.

Ça tourne... de plus en plus ! L'Occitanie est devenue la première région de France dans le secteur de la fiction audiovisuelle, selon le CNC (Centre National du Cinéma). Davantage encore que les longs métrages, ce sont désormais les séries télés quotidiennes qui font office de locomotives dans ce domaine. 

"Un si grand soleil" (France 2), "Demain nous appartient" et "Ici tout commence" (TF1) : depuis quelques années, ces grosses productions créent de l’emploi et attirent les visiteurs, parfois venus exprès de l'autre bout de la France.

Le Set Jetting, nouvelle forme de tourisme

Depuis que les trois séries quotidiennes, tournées à Montpellier, Sète et Saint-Laurent-d'Aigouze dans le Gard, ont commencé à décoller en termes d'audience, on voit débarquer un nouveau type de visiteurs : les Set-Jetteurs.  

Pendant les vacances scolaires, ils sont souvent nombreux à faire le pied de grue devant le château de Saint-Laurent-d’Aigouze, situé à une dizaine de kilomètres au nord d’Aigues-Mortes. C'est là, au beau milieu de ce village gardois de 3500 habitants que se tourne "Ici tout commence", série quotidienne sur une prestigieuse école de cuisine, diffusée en semaine sur TF1.

Emilie, 35 ans et sa mère Patricia sont venues directement de l'Essonne, heureuse d'avoir pu prendre quelques jours pour faire ce voyage. "C’est la première fois qu’on vient ici et si on est venues, c’est vraiment parce qu'on suit la série toutes les deux, depuis le début, avec ma mère", explique Emilie. 

Cette série, on l’adore ! Alors, on a décidé d'aller voir où ça se passe et dans quel lieu ils sont. On vient juste d'arriver et là on est ravies, on est devant le portail, c’est magique !

Patricia, fan de l'Essonne 

 

En fin de matinée, le fameux portail du château s'ouvre, les actrices et les acteurs principaux en sortent pour vaquer à leur occupation ou aller déjeuner. La plupart du temps, ils se prêtent de bonne grâce aux selfies réclamés par leur public.

Depuis 2020, date du début de tournage de cette quotidienne, la place principale du village camarguais a vu sa fréquentation évoluer.

"Il y avait une vie avant", affirme Momo, patron du Grand Café "mais maintenant, il y en a une autre. C’est la vie avec ITC, avec les acteurs, les techniciens, les réalisateurs..."

"Pour nous, autant humainement qu'économiquement, c’est une embellie", renchérit Thierry Gaidan, président des commerçants locaux et buraliste dont le chiffre d’affaires a augmenté de plus 15 %. 

Les quelque 200 techniciens et acteurs d’"Ici tout commence", ou ITC comme on dit désormais localement, font tourner le commerce de bouche mais aussi les locations immobilières. 

Les set-jetteurs, ceux qui se rendent pendant leurs vacances sur les lieux de tournage, eux, aussi trouvent le gîte et le couvert dans les environs. L'été dernier, ils étaient plus de 2000 à venir guetter leurs vedettes dans ce décor naturel.

Pour désencombrer le centre du village, la mairie a même dû créer un nouveau parking.

Deux séries phares dans l'Hérault

Tournée dans le département voisin, « Un si grand Soleil » rassemble plus de trois millions de téléspectateurs sur France 2, du lundi au vendredi.

Quatre équipes tournent chaque jour, dont deux en extérieur. Cette production géante, lancée en 2018, fait travailler des centaines de personnes.

Bon nombre sont venus vivre près de Montpellier, comme le raconte l’une des actrices principales.

Les gens se sont rendu compte que tout n'était pas forcément centré à Paris, que des films et de beaux projets se tournaient ailleurs. J’étais la première venant de Paris à m’installer ici, pour la série, et d’autres ont suivi. Aujourd’hui, il y a une partie du casting qui vit aussi Montpellier.

Mélanie Maudran, actrice principale d'"Un si grand soleil" 

Des visites guidées de Montpellier spéciales série tv

L'autre star majeure de cette quotidienne, c'est la ville de Montpellier, elle même ! Tous les jours à l’office du tourisme, des fans téléphonent en quête des lieux vus à la télé : ils veulent venir les voir sur place. "On constate qu’on a de plus en plus de visiteurs qui nous appellent, qui viennent à Montpellier parce que cette série existe, donc on a décidé de leur proposer une offre de découverte qui peut potentiellement répondre à leurs attentes", explique Caroline Berland, directrice adjointe de l'office du tourisme de Montpellier.

Des visites guidées spécifiques ont donc été mises en place dans la vielle ville depuis 2019. Leur fréquence augmente pendant les vacances scolaires.

Nathalie Séverin, l'une des deux guides qui animent ces visites intitulées "Montpellier au coeur de la série Un Si Grand Soleil" entraîne ses visiteurs de la place de la Comédie à celle de la Canourgue : "C'est une des places préférées des montpellierains et aussi un des lieux de tournage privilégié de la série. On voit souvent les personnages la traverser ou s'installer en terrasse. Certains, dans la série, vivent dans ce quartier".

Cette guide conférencière fait aussi de la recherche universitaire sur la manière dont les séries  valorisent le territoire, créent du développement économique et professionnalisent la région en terme de métiers de l'audio-visuel.

Elle étudie donc ce phénomène mondial qui s’appelle le Set-Jetting : "on voyageait déjà sur les lieux évoqués par la littérature au 19e siècle. Cela s’est reporté sur le cinéma, puis sur les séries, qui depuis des années 2000 qui prennent énormément d’importance et c’est valable dans le monde entier" explique-t-elle.

 

Le côté quotidien et récurrent génére un vrai attachement autour de ces séries-là. Les fans ont vraiment envie de venir sur les lieux, s'immerger dans l’ambiance de la série. Et si en plus, ils ont la possibilité de croiser un comédien alors là, c’est le Graal !

Nathalie Séverin, guide conférencière à Montpellier.

 L'effet série : des touristes en plus et un "boat tour" à Sète

Si à Montpellier les retombées économiques n’ont pas encore été évaluées, en revanche à Sète, elles représenteraient une importante hausse de la fréquentation touristique dans l'île singulière, selon Nathalie Severin. "La ville de Sète est une terre de tournage depuis longtemps, avec le cinéma et Agnès Varda entre autres, puis la série Candice Renoir qui a connu un énorme succès et qui était très identifiée à la ville. Mais avec "Demain nous appartient", ce phénomène a pris encore plus d'ampleur", affirme la guide conférencière.

Selon une étude nationale menée par le CNC, 26% des touristes (18% de touristes français et 8% de touristes étrangers) interrogés à Sète en octobre dernier, affirment être venus à Sète parce qu'ils ont vu la ville dans une série ou un film.

Là aussi, des visites spéciales sont organisées sur les lieux de tournage de "Demain nous appartient". La première se déroule à pied et, depuis un an, une autre visite est proposée aux fans, mais cette fois en bateau. Une offre qui a connu un joli succès dès les beaux jours, l'an dernier.

Quant aux profils de ces touristes d'un nouveau genre, ils diffèrent selon les séries regardées. "Le public de TF1 a un côté très fan : eux, ils veulent absolument qu’on ne leur parle que de leur série ! Si on s’écarte du sujet, on perd ces gens-là. Ceux qui suivent la série de France 2 en revanche, vont s'intéresser aussi à l'histoire et au patrimoine architectural de la ville de Montpellier, lors des visites guidées spécifiques", affirme Nathalie Severin.

De son côté, la Région Occitanie a également fait ses comptes : elle évalue à près de 90 M€ les retombées économiques générées par les tournages de fiction en 2022.

2 800 jours de tournages de fictions ont lieu chaque année, dans la région. Le secteur audiovisuel fait vivre 547 entreprises avec 11 000 emplois à la clé.