Le passage à niveau le plus dangereux de France situé à Baillargues bientôt supprimé ?

Publié le Mis à jour le

Le passage à niveau de Baillargues, près de Montpellier, est l'un des points noirs français en matière de sécurité pour la SNCF. Mardi soir, une septuagénaire de Palavas en état d'ivresse a été heurtée par 2 trains. Cet accident relance une polémique entamée depuis 10 ans.

Une septuagénaire l'a vraiment échappé belle. Mardi soir, vers 18 heures, sa voiture stoppe sur la voie ferrée. Un TER venant de Lunel la percute et la projette sur un TGV Ouigo arrivant dans l'autre sens. Heureusement, les conducteurs des 2 trains ont eu le temps de freiner. La conductrice est blessée mais sauve.

L'enquête des gendarmes devrait déterminer s'il s'agit d'une tentative de suicide ou d'un accident.

10 ans de réflexion pour supprimer le passage à niveau

Le passage à niveau de Baillargues est l'un des plus dangereux de France. Par ailleurs, à chaque accident ou incident, le trafic ferroviaire est totalement coupé durant des heures entre Montpellier et Nîmes, mais aussi entre Paris et Montpellier, entre Marseille et Toulouse et entre Paris et l'Espagne.

Depuis 10 ans, on parle de sa suppression, mais le coût exhorbitant fait qu'il est toujours là.

Autre amélioration, la future mise en service du contournement TGV entre Nîmes et Montpellier. Cette nouvelle ligne à grande vitesse sécurisée évitera une partie du trafic TGV sur la ligne actuelle.

durée de la vidéo: 01 min 50
Baillargues (34) : la suppression du passage à niveau est étudiée depuis 10 ans ©F3 LR

Accidents, morts, suicides, y sont recensés depuis des années

Déjà en octobre 2013, un accident identique avait fait une victime sur ce passage à niveau. Une femme était décédée écrasée par un train.
Et en janvier 2012, deux adolescents de 15 et 17 ans qui traversaient en scooter, ont été tué au même endroit par un train TER. Mais dans leur cas, les barrières du passage à niveau étaient fermées.

Un pont-rail de plus de 10 millions d'euros pour remplacer le passage à niveau

Ce passage à niveau, le maire de Baillargues n'en veut plus. Voila près de 10 ans qu'il se bat pour sa suppression.
La solution est connue, construire un ouvrage d'art, des travaux longs, délicats et surtout très coûteux.


Mairie, conseil départemental de l'Hérault, métropole de Montpellier, Région, Etat et SNCF se sont alliés pour trouver une solution. Il s'agit de faire passer la route sous le rail et éviter ainsi tout risque de collision.

Les travaux doivent démarrer au printemps 2018. Coût du chantier : plus de 10 millions d'euros HT.

 

Le coût global du projet de suppression du passage à niveau est estimé à 10,70 M€ HT courants
Cette estimation tient compte :
  • du montant d’exécution des travaux routiers, de génie civil et ferroviaires
  • des frais d’acquisition du foncier nécessaire au projet, y compris les frais de notaire et la prestation d’agent foncier
  • la rémunération des missions de maitrise d‘œuvre et de maitrise d’ouvrage, y compris les acquisitions de données
  • des frais liés au dévoiement des réseaux sous maitrise d‘ouvrage des concessionnaires concernés
  • des frais liés à l’organisation des différentes procédures administratives et à l’établissement des dossiers d’études afférents