Petite mobilisation contre les réformes de l'université et du Bac à Montpellier

Montpellier - manifestation contre la réforme de l'accès à l'université, ParcourSup et le projet du nouveau baccalauréat - 1er février 2018. / © F3 LR C.Alazet
Montpellier - manifestation contre la réforme de l'accès à l'université, ParcourSup et le projet du nouveau baccalauréat - 1er février 2018. / © F3 LR C.Alazet

Quelques lycées étaient perturbés à Montpellier ce jeudi et environ 150 manifestants ont défilé en ville et devant le Rectorat. Ils protestent contre la réforme de l'accès à l'université, ParcourSup et le projet du nouveau baccalauréat.

Par Fabrice Dubault

Environ 150 lycéens ont manifesté en début d'après-midi dans les rues de Montpellier.

Ils dénoncent la sélection post-bac et le nouveau système d'inscription pour l'enseignement supérieur, ParcourSup. La réforme du Bac n'est pas à leur goût non plus.

Montpellier - manifestation contre la réforme de l'accès à l'université, ParcourSup et le projet du nouveau baccalauréat devant le rectorat - 1er février 2018. / © F3 LR C.Alazet
Montpellier - manifestation contre la réforme de l'accès à l'université, ParcourSup et le projet du nouveau baccalauréat devant le rectorat - 1er février 2018. / © F3 LR C.Alazet

Des syndicats lycéens, étudiants et enseignants ont appelé pour la première fois à une journée de mobilisation nationale pour demander les retraits de la réforme sur l'accès à l'université et du projet d'un nouveau baccalauréat, à travers des manifestations, des rassemblements, voire la grève.

Selon les derniers chiffres du ministère de l'Enseignement supérieur, 370.000 étudiants ont pour l'instant rempli leur dossier sur la plateforme d'admission post-bac Parcoursup, sur les 800.000 inscriptions attendues (futurs bacheliers et étudiants en réorientation).

Pour l'accès à l'université, le projet de loi, actuellement devant le Parlement, prévoit des "attendus" pour chaque filière. Les bacheliers qui ne répondent pas aux pré-requis (définis au niveau national puis affinés par chaque établissement) seront dans l'obligation de suivre un parcours d'accompagnement pour y être acceptés.
Un processus qualifié par ses opposants de "sélection déguisée".

Quant à la réforme du bac, le projet qui sera présenté mi-février devrait notamment proposer un examen ramené à cinq épreuves (dont le français en Première et un grand oral en Terminale), au lieu de dix à quinze actuellement.

Montpellier : petite mobilisation contre les réformes de l'université et du Bac
Quelques lycées étaient perturbés à Montpellier ce jeudi et environ 150 manifestants ont défilé en ville et devant le Rectorat. Ils protestent contre la réforme de l'accès à l'université, ParcourSup et le projet du nouveau baccalauréat. - F3 LR - Reportage : C.Alazet et C.Monteil



 

Sur le même sujet

Académie de Montpellier : Parcoursup, la journée de toutes les inquiétudes

Les + Lus