Piétonnisation de Montpellier : un poissonnier envisage de baisser le rideau face au manque de clients

Si la piétonnisation du quartier Figuerolles, à Montpellier, est une aubaine pour les riverains, un poissonnier affirme avoir perdu 75% de chiffre d'affaires.

C'est un samedi bien calme, quartier Figuerolles. À Montpellier, les vélos remplacent les voitures pour le plus grand plaisir de ses habitants. "Moi, j'adore !", s'enthousiasme cette résidente du quartier. "Je suis de plus en plus écolo, alors la voiture, j'ai du mal". Constat partagé pour cette jeune passante : "Ça fait moins de bruit dans le quartier et sous ma fenêtre."

Mais tout le monde n'est pas du même avis. Ce cycliste le reconnaît : "A vélo, c'est très agréable, par contre en voiture c'est l'enfer."

Un enfer pour les automobilistes, mais aussi pour certains commerçants. Avec les travaux du quartier, cette poissonnerie dit avoir perdu une grande partie de sa clientèle. Installé depuis 12 ans, Julien Simic risque maintenant de mettre la clé sous la porte.

"On a perdu 75% de chiffre d'affaires". Julien Simic, gérant de "La pêcherie", est en colère contre la mairie. "J'en veux à la municipalité d'avoir joué avec mon énergie, ma santé, mon argent que j'ai investi. Il est 11h35, regardez, il n'y a personne dans le magasin. Il n'y a personne dans le quartier."

Ils m'ont écœuré, dégoûté.

Julien Simic, gérant de "La pêcherie"

Pour se rendre à la poissonnerie, il faut maintenant privilégier la marche ou les transports en commun. Un changement d’habitude difficile à intégrer, pour des clients parfois éloignés du centre-ville.

"Il y a beaucoup de gens qui ont quand même besoin de leur voiture parce qu'ils habitent loin de leur station de tramway, ou qu'il n'y a pas de place pour stationner avant de prendre le tramway", décrit une cliente. Un autre, dont la voiture stationne au cours Gambetta, dit se sentir "prisonnier de la zone piétonne".

1,6 million d'euros de travaux

Engagés en 2021, les travaux ont coûté 1,6 million d'euros à la mairie pour proposer aux habitants une autre mobilité. Une transition vue par certains comme un sacrifice.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité