"Pour un regard, on peut perdre la vie" : une marche blanche en hommage à Anis, 15 ans, tué il y a un an à coups de couteau

Publié le Mis à jour le
Écrit par Armelle Goyon .

Une marche blanche a eu lieu dimanche 27 novembre à Montpellier en mémoire d'Anis, un an après que l'adolescent de 15 ans a été poignardé à mort lors d'une altercation. Sa famille souhaite sensibiliser les jeunes contre la violence.

"Cette marche blanche un an après la mort d'Anis, c'est  pour se souvenir et pour sensibiliser les jeunes à la violence. Pour dire que pour un regard, un sifflement, on peut perdre la vie, et que ça brise des familles", confie Valérie, la maman d'Anis à France 3 Occitanie.

Quelques dizaines de personnes, la famille, les amis et les camarades de classe, se sont réunis en la mémoire d'Anis ce dimanche après-midi. 

Anis, l'adolescent de 15 ans est décédé il y a un an à Montpellier. L'altercation s'est déroulée vers 22h, au niveau de l'arrêt de tram "Garcia Lorca", dans le quartier Près d'Arènes. Le jeune homme a reçu plusieurs coups de couteau. Secouru et transporté au CHU, il n'a pas survécu à ses blessures. 

Anis a passé son enfance dans l'Hérault. Lodève, Montpellier, Béziers, Clermont l'Hérault. Après le divorce de ses parents, lorsqu'il est encore enfant, le petit garçon déménage fréquemment mais reste proche de ses cousins. "Il a beaucoup vécu chez nous à cette période. Il aimait beaucoup qu'on se retrouve pour jouer au foot ou à la console", se confie à l'époque sur notre site France 3 Occitanie Mohamed son cousin. Il se souvient d'un garçon "timide et réservé", parfois "renfermé", mais qui finissait toujours par s'ouvrir aux autres au bout de quelques temps. 

Entré dans l'adolescence, Mohamed, de six ans son aîné, a vu le jeune Anis se transformer et devenir un homme. "C'était un enfant tout à fait normal. Il avait des amis, il jouait au foot, il était heureux", résume son cousin. 

Anis venait tout juste de commencer un stage dans une entreprise de panneaux photovoltaïques basée à Saint-Aunès, près de Montpellier 

Enquête en cours 

L'agression a eu lieu lors d'une bagarre déclenchée par un "motif futile", selon une source policière jointe par France 3 Occitanie au moments des faits. L'individu ayant porté les coups de couteau est également un jeune homme mineur.

"C'est un adolescent de 14 ans, déjà connu des services de police qui a tué Anis", confie Valérie qui ne souhaite pas s'étendre plus sur ce point. Une reconstitution des faits a eu lieu il y a un mois, l'enquête est aujourd'hui dans les mains du juge.

Partage et recueillement

Aujourd'hui, Valérie et sa famille se sont rassemblés autour de la mémoire du jeune homme disparu. Elle est toujours en contact avec les amis d'Anis.

"Je reçois des messages très régulièrement et j'organise un goûter à la maison une fois par mois avec  ses amis, c'est un grand soutien", confie-t-elle. 

Un olivier en mémoire d'Anis a été planté près du lieu du drame, avec une plaque à son nom, pour ne pas oublier.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité