Course poursuite et coups de feu à Montpellier : un policier traîné sur près de deux kilomètres

illustration. / © PATRICK KOVARIK / AFP
illustration. / © PATRICK KOVARIK / AFP

Cette nuit, à Montpellier, un contrôle de police aurait pu virer au drame. Une voiture avec quatre personnes à son bord a forcé un barrage. Un policier a été traîné sur près de deux kilomètres. Il est blessé. Ses collègues ont du faire usage de leur arme sur les fuyards. 

 

Par Olivier Le Creurer

"C'est un miracle si un policier n'est pas mort cette nuit à Montpellier. Il s'agit pour nous d'une tentative d'homicide sur une personne dépositaire de l'autorité publique", indique, encore choqué Yann Bastière, du syndicat SGP Police FO.

C'est un miracle si un policier n'est pas mort cette nuit à Montpellier


Cette nuit, vers 0h30, une unité de sécurisation des transports en commun assure un contrôle de véhicules dans les ue de Montpellier. Une voiture avec quatre personnes à bord refuse d'obtempérer au signalement des policiers et force le barrage. 

Coups de feu

Les policiers tentent alors d'intercepter la voiture. Cette Clio était prise en charge par plusieurs équipages de police et l’utilisation d’une herse crève un pneu. A un moment ou la voiture est bloquée, un policier se porte à hauteur du conducteur pour tenter de l’interpeller. Le chauffard réussit à redémarrer et emporte avec lui le policier accroché à la portière tout en percutant deux véhicules de police.

L'homme va être traîné sur près de deux kilomètres. Le conducteur du véhicule va alors tenter une embardée sur la gauche pour le faire décrocher alors qu'une autre voiture arrive en face. Finalement, le policier souffre de multiples contusions sur l’ensemble du corps. 

Nous attendons de la justice qu'elle condamne avec la plus grande fermeté les auteurs de cet acte inqualifiable


Ses collègues qui ont du faire usage de leurs armes ont fini par intercepter la voiture après une course-poursuite. Les quatre occupants ont été interpellés. Le chauffeur a été blessé par balle à l'épaule. Les policiers lui ont prodigué les premiers secours en lui faisant un point de compression en attendant l'arrivée des pompiers. "Je salue le courage et le sang froid de nos collègues qui ont évité un drame, au vu des risques pris par ce conducteur. Nous attendons de la justice qu'elle condamne avec la plus grande fermeté les auteurs de cet acte inqualifiable." insiste David Leyraud, délégué du syndicat Alliance. 

Le SRPJ de Montpellier est chargé de l'enquête. "Une fois de plus, cela montre que certains font peu de cas de la vie d'un policier", fulmine Yann Bastière. 

Sur le même sujet

Les + Lus