• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Régionales 2015 : pas de fusion pour Saurel, mais une consigne “s'opposer au FN”

Philippe Saurel sur le plateau de France 3 / © France 3 LR
Philippe Saurel sur le plateau de France 3 / © France 3 LR

Après de longues heures de discussion avec ses colistiers, à Toulouse, Philippe Saurel n'annonce aucune fusion pour le second tour. Il invite les 102.727 électeurs qui lui ont fait confiance à "s'opposer au front national dimanche prochain". A titre privé, Saurel votera Delga.

Par L.C et F.D.


Pas de fusion, mais une consigne pour les électeurs de la liste "Citoyens du Midi", c'est l'appel de Philippe Saurel au lendemain du 1er tour des Régionales et après avoir consulté ses colistiers, ce lundi matin, à Toulouse.

Merci aux 102.727 électeurs qui ont fait confiance aux candidats "Citoyens du Midi" dans les 13 départements de notre grande Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
Dans leur diversité, les "Citoyens du Midi" restent des hommes et des femmes libres. Nous ne sommes pas propriétaires de leurs voix mais la progression du Front National nous alarme. Elle confirme notre analyse et conforte notre détermination à s'opposer à lui avec la plus grande fermeté, dimanche prochain" a déclaré, ce midi, Philippe Saurel.

Le maire DVG de Montpellier Philippe Saurel a dit lundi sa "détermination à s'opposer" au Front national, arrivé en tête en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, sans donner de consigne de vote claire dans la course électorale, dont il a été éliminé dimanche.
Sa liste n'a remporté que 5% des votes du premier tour des régionales, l'éliminant d'office.

Régionales à Montpellier : Saurel laisse ses électeurs libres mais votera Delga
Images F3 LR - F3 LR


Nous ne sommes pas un parti, nous sommes des citoyens libres et rassemblés" explique encore Philippe Saurel, joint au téléphone. 


Personnellement, Philippe Saurel votera Delga

Philippe Saurel a indiqué pour sa part qu'à "titre personnel", il voterait Carole Delga au second tour. "Dimanche je resterai socialiste tendance Jean Jaurès". C'est le cas aussi de Jean-François Audiguier, candidat sur la liste Citoyens du Midi à Toulouse.


La consigne de vote du maire de Montpellier était très attendue, alors que les tractations allaient bon train pour faire le plein des voix à gauche en vue du second tour.
Lorsque l'on aborde la question d'une éventuelle fusion avec la liste Delga et la possibilité de porter la voix de la Métropole dans l'hémicycle régional, Philippe Saurel n'y croit pas. "Ce n'est pas avec 5 points que l'on crée un groupe à la Région, confie-t-il. Carole Delga m'a envoyé pour dire qu'elle était disposée pour discuter avec moi mais je ne l'ai pas rappelée."

Avec 24,41% des suffrages, la liste PS-PRG conduite par l'ancienne secrétaire d'Etat Carole Delga a appelé au rassemblement à gauche pour conserver la région et faire barrage au FN.
Gérard Onesta, tête de liste EELV-Front de Gauche qui a remporté 10,26% des votes, a d'emblée souhaité une "jonction" avec les socialistes et radicaux. Les deux parties seraient parvenues à un accord dès lundi, selon l'entourage de Mme Delga.

A lire aussi

Sur le même sujet

Générac : 650 hectares brûlés en 3 jours, une enquête est ouverte

Les + Lus