Rugby/Six Nations : Bouthier et Haouas, deux joueurs de Montpellier aux parcours atypiques, face aux Anglais

Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié envoie deux néophytes montpellierains face aux Anglais : l'arrière Anthony Bouthier et le pilier Mohamed Haouas jouent dimanche en ouverture du Tournoi des six nations. Deux jeunes joueurs aux parcours peu ordinaire.
Le pilier du MHR Mohamed Haouas, lors d'un match du Top 14 à Montpellier contre le Stade Français- 2020.
Le pilier du MHR Mohamed Haouas, lors d'un match du Top 14 à Montpellier contre le Stade Français- 2020. © Pascal GUYOT / AFP
C'est le premier match des Bleus depuis le quart de finale perdu face au Pays de Galles au Mondial-2019. L'arrière Anthony Bouthier et le pilier droit Mohamed Haouas, coéquipiers à Montpellier, vont connaître leur première sélection aux côtés d'une charnière toulousaine formée par Romain Ntamack et Antoine Dupont.


Un maçon sur le gazon

Anthony Bouthier a 27 ans. Il y a encore 5 ans, ce joueur originaire des Landes était maçon et travaillait dans le bâtiment. Jamais il n’avait espéré passer pro !
C’est pourtant ce qui s’est passé quand Vannes l’a appelé, Bouthier est passé en Pro D2 avant de rejoindre le club de Montpellier cette année où il continue sur sa lancée en Top 14 et en Coupe d'Europe, jouant 17 matches dont 14 titularisations, pour six essais et quelques transformations et pénalités.

Une ascension fulgurante dont il ne revient pas lui-même comme il l’a dit à nos collègues de Rugby Magazine :
           

Du Petit Bard au XV de France

Mohamed  Haouas, 25 ans, a découvert le rugby il y a dix ans, grâce au conseil général de l'Hérault.

Il a commis des bêtises et connu des ennuis avec la justice dans sa jeunesse mais, grâce aux efforts de son avocat entre autres, il a vu son contrôle judiciaire levé il y a quelques jours, après cinq années de contraintes.

Aujourd'hui, l'ancien international militaire (1,85 m, 123 kg) est décrit par William Servat, l'entraîneur des avants du XV de France comme
 

Un mec très respectueux, toujours à l'heure sur tous les rendez-vous, rentré très vite dans le groupe, rigolo et courageux.

 

Le joueur du MHR Mohamed Haouas lors d'un match du Top 14 contre en Oxonnax - 17 février 2018.
Le joueur du MHR Mohamed Haouas lors d'un match du Top 14 contre en Oxonnax - 17 février 2018. © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
 

Haouas : le joueur le plus indiscipliné du Top 14 !

Le souci c'est que, malgré ses qualités et ses statistiques de déplacement peu communes, le droitier héraultais est le joueur le plus indiscipliné du Top 14 cette saison.

Il cumule déjà 19 pénalités à son encontre (dont un carton jaune) en 13 matchs dont 11 titularisations, soit une moyenne d’une pénalité toutes les 37 minutes ! 

Haouas va devoir canaliser son envie et son énergie, deux vertus bouillonnantes qui pourraient bien servir les Bleus face à des Anglais qui ont envie, eux, de faire mal. 
 

Baptême du feu 

En tous cas, pour les deux débutants de Montpellier, c'est la suite logique d'une belle histoire ! Poussés par leur entraîneur à Montpellier Xavier Garbajosa, Bouthier et Haouas poursuivent leur ascension fulgurante.

Dimanche au stade de France, le coté droit de la mêlée française sera 100% montpelliérain, avec Haouas en première ligne (et Willemse, autre joueur du MHR qui poussera derrière lui en seconde ligne).

Comme leurs coéquipiers du XV de France, il vont devoir répondre au défi physique imposé par les Anglais : leur sélectionneur Eddie Jones a promis une «intensité» et une «violence physique» encore inconnue aux jeunes Français.

Le pilier remis de ses écarts de jeunesse et l'ancien maçon vont donc vivre un sacré baptême du feu !  
 

Ca prouve que, en sport, tout est possible.


affirme le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié.

"On a des cursus classiques qui sont présents mais ça change d'avoir des joueurs qui émergent avec un parcours différent, plus complexe. On a retenu les joueurs parce qu'ils sont performants, en club et à l'entraînement", confie à l'AFP Fabien Galthié pour justifier ces deux choix forts.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montpellier hérault rugby rugby sport tournoi des six nations