Sapins de Noël autorisés à la vente : grosse effervescence dans une pépinière de Castelnau-le-Lez dans l'Hérault

La vente d'arbres de Noël est autorisée à compter de ce vendredi. L'achat doit uniquement se faire en extérieur, en "click and collect" ou en livraison. À Castelnau-le-Lez, dans l'Hérault, la demande de sapins est déjà très forte. 

Dans cette pépinière de Castelnau-le-Lez, on se prépare au rush de fin d'année.
Dans cette pépinière de Castelnau-le-Lez, on se prépare au rush de fin d'année. © Cédric Métairon / France Télévisions.
Pour les producteurs et les vendeurs de sapins, c'est le soulagement. Dans un décret paru mercredi, le gouvernement autorise la commercialisation d'arbres de Noël à compter de ce vendredi. L'achat ne peut toutefois se faire qu'en extérieur, en "click and collect" ou en livraison, pour limiter les risques de propagation de l'épidémie de Covid-19.

À Castelnau-le-Lez dans l'Hérault, la pépinière Amarger Arguel ressemble à une fourmillière en ce premier jour de vente : tout doit être prêt pour l'arrivée des premiers clients. Selon Habiba Chartier, responsable de la partie marché aux plantes, la demande de réservation de sapins est déjà très forte depuis quelques semaines.

Depuis début novembre, les gens demandent à avoir leur arbre de Noël. Ils sont très impatients : ils ont envie de décorer et de se faire plaisir.

Habiba Chartier, responsable de la partie marché aux plantes.

En coulisses, les salariés s'affairent. Il faut décharger et installer les centaines de sapins reçus. "Tous les ans, c'est pareil, on reçoit beaucoup de livraisons et on enchaîne. Nous avons différentes variétés d'arbres : il y a plusieurs tailles et plusieurs modèles, en fonction de ce que le client recherche", explique Joao Ribeiro, en charge de la mise en place.

Dans les allées de la pépinière, un habitué est justement venu faire son choix. Cette année, acheter son sapin a une saveur particulière pour lui.

Pour la famille, c'est important de perpétuer cette tradition et les fêtes de Noël. Avoir un sapin au coin de l'appartement, ça égaye la période que nous traversons.

Un client.

La pépinière attend l'arrivée des premiers clients ce vendredi.
La pépinière attend l'arrivée des premiers clients ce vendredi. © Cédric Métairon / France Télévisions.

À année particulière, organisation particulière

En cette période de confinement, les clients recourent plus facilement au "click and collect" et à la livraison à domicile. La pépinière est donc obligée de s'adapter. "Il y a beaucoup de personnes qui ne peuvent pas se déplacer, du coup on a beaucoup de commandes par téléphone", constate Habiba Chartier. "Il faut donc choisir les sapins pour les gens et ce n'est pas évident, car il y a plusieurs tailles et largeurs." 

Dans la pépinière en effet, il y en a pour tous les goûts : les arbres mesurent de 40 centimètres à 7 mètres de haut. Mais alors, comment se profile la saison ? La responsable de la partie marché aux plantes se veut optimiste : pour elle, le roi des forêts sera cette année encore la star des fêtes de fin d'année. "Je pense que ce sera une très bonne année pour le sapin, malgré les circonstances", sourit-elle.

En France, on estime à 6 millions le nombre de sapins vendus chaque année. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19 coronavirus - confinement : conseils pratiques noël événements sorties et loisirs économie