Sécheresse et restrictions d'eau : ce qui est autorisé (ou pas) dans l'Hérault

Publié le

La quasi-totalité du département a été placée en alerte renforcée. Certains secteurs restent au niveau "d'alerte". À chaque niveau ses interdits, on fait le point.

"Vigilance", "alerte", "alerte renforcée" et "crise", l'État définit quatre seuils de gravité concernant la sécheresse. La quasi-totalité de l’Hérault est passée en "alerte renforcée". Le secteur de Montpellier reste en "alerte", tout comme celui du Fraisse-sur-Agout et la zone autour de Minerve.

Plus le niveau d’alerte est élevé, plus les restrictions d’eau sont sévères. Mais concrètement, qu’est-ce qui est autorisé et interdit ? On fait le point.

Vigilance

À ce niveau, il n’y a pas d’obligation, mais les entreprises et les particuliers sont invités à économiser l’eau. L’État recommande par exemple de ne pas arroser les "pelouses, espaces verts publics ou privés, jardins d’agrément, et espaces sportifs publics" entre 10h et 18h.

Jaune : alerte

En état d’alerte, il est interdit :

  • De remplir une piscine privée, sauf s’il s’agit d’un premier remplissage. La mise à niveau est autorisée.

  • De laver sa voiture en dehors des stations professionnelles.

  • D’arroser les jardins et les potagers privés entre 8h et 20h. La même plage horaire s'applique pour les espaces verts et les pelouses publiques.

  • D’alimenter des fontaines en circuit ouvert, exception faite des points d’eau potable munis de boutons poussoir.

Orange : alerte renforcée

Au seuil d'alerte renforcée, il est interdit :

  • De remplir une piscine privée, sauf s’il s’agit d’un premier remplissage. La mise à niveau est autorisée.

  • De laver sa voiture en dehors des stations professionnelles.

  • D’arroser son jardin. Il est possible d’arroser son potager, mais uniquement entre 20h et 8h du matin. La même interdiction s’applique aux greens des golfs.

  • D’alimenter des fontaines en circuit ouvert, exception faite des points d’eau potable munis de boutons poussoir.

  • D'arroser les terrains de sport et d'entraînement, les pelouses et les espaces verts.

  • D'alimenter les douches de plage.

  • De laver les rues, sauf en cas d'impératif sanitaire. Une exception est prévue pour les balayeuses laveuses automatiques.

Rouge : crise

Au seuil de crise, on privilégie l'eau destinée à la consommation humaine ou à des usages en lien avec la salubrité, la santé et la sécurité. D'autres interdits s'ajoutent à ceux du précédent seuil d'alerte :

  • Les agriculteurs ont interdiction d'irriguer leurs cultures.
  • L’entretien et le remplissage des piscines publiques sont soumis à l’autorisation de l’ARS.
  • Le nettoyage des façades, toitures, et trottoirs est interdit, sauf en cas d'impératif sanitaire ou sécuritaire.

Amendes et contrôles

La préfecture précise que des contrôles seront mis en place. En cas de non-respect de ces mesures, les particuliers encourent une amende de 1 500 euros. L’amende peut grimper jusqu’à 7 500 euros pour les professionnels.

Attention, les maires peuvent décider d’aller plus loin et de restreindre davantage l’usage de l’eau. Renseignez-vous auprès de votre commune pour connaître les activités interdites.

L’ensemble des interdictions, notamment celles qui concernent les agriculteurs et les industriels, sont à retrouver ici.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité