Solitaire du Figaro : le navigateur montpelliérain Achille Nebout sur la ligne de départ

Le Montpelliérain Achille Nebout fait partie des 35 participants à la 51ème édition de la Solitaire du Figaro. Top départ ce dimanche 30 août à 13 heures.
Achille Nebout mettra les voiles le dimanche 30 août.
Achille Nebout mettra les voiles le dimanche 30 août. © Robin Christol
Quatre étapes, trois semaines de course, un skipper et une motivation sans faille. Pour la deuxième fois de sa carrière, Achille Nebout, 30 ans, s'apprête à prendre le départ de la Solitaire du Figaro : il prendra le large dimanche 30 août à 13 heures de Saint-Quay-Portrieux (Côtes d'Armor), aux côtés de 34 autres navigateurs.

"Pour cette édition, il y a beaucoup de concurrence, ça ne va pas être simple !", s'exclame le Montpelliérain.

Passionné de voile depuis 20 ans

Ce passionné a démarré la voile à l'âge de 10 ans et a fait ses armes au Yacht Club de Mauguio-Carnon avant de se tourner vers une carrière olympique, à laquelle il met finalement un terme en 2014.Diplôme d'ingénieur en poche, il décide en 2019 de retourner à ses premières amours. "La course au large, ça me fait rêver depuis que je suis tout gamin", confie-t-il. Il enchaîne alors deux très belles compétitions : la Transat Jacques Vabre et bien sûr la Solitaire du Figaro (37ème sur 47).

"Je suis mieux préparé"

Une expérience que cet amateur de sensations a choisi de renouveler en 2020, avec un objectif : se dépasser.

​​​J'ai beaucoup appris lors de ma première participation à la Solitaire du Figaro. Pour cette édition, je suis mieux préparé : j'ai envie de naviguer proprement et de faire le moins d'erreurs possible. Si je finissais dans le Top 15, ce serait super. Mais l'important, c'est avant tout de finir la course.

Achille Nebout, navigateur

Le sportif, qui s'entraîne aujourd'hui à Lorient en Bretagne, connaît très bien son embarcation. Comme tous les autres skippers, il sera à bord d'un Bénéteau Figaro 3. Il portera cette année les couleurs de la Grande-Motte, et plus précisément de l'association de protection des océans Be Green Ocean.
Le Bénéteau Figaro 3 d'Achille Nebout.
Le Bénéteau Figaro 3 d'Achille Nebout. © Robin Christol

Une 51ème édition sous le signe du Covid-19

A l'image d'autres sports, le milieu de la compétition nautique a été touché par la crise du Covid-19 : pendant le confinement, les entraînements étaient à l'arrêt. "C'était contraignant, mais tous les skippers étaient dans le même cas", se rappelle Achille Nebout, qui n'a toutefois pas eu le temps de se reposer très longtemps. "La 51ème édition de la Solitaire du Figaro a été confirmée le 23 juin, donc il a fallu se remettre au travail rapidement." 

Cette nouvelle édition justement aura pour défi de s'adapter à la situation sanitaire, surtout lors du coup d'envoi de dimanche : le nombre de visiteurs sera limité et un maillage sera organisé pour permettre à la foule d'assister au départ des bateaux à bonne distance les uns des autres.

Le parcours 2020

Cette année encore, quatre étapes attendent les skippers. La première sera un aller-retour de 642 miles, au départ de la baie de Saint-Brieuc. Puis les navigateurs rejoindront Dunkerque avant de repartir en direction de l'estuaire de la Loire. L'épreuve finale durera 24 heures et se tiendra entre l'île d'Yeu et Belle-Île. Le dénouement est prévu le 20 septembre : le vainqueur sera désigné en fonction des performances réalisées lors des quatre étapes.
Le parcours 2020.
Le parcours 2020. © La Solitaire du Figaro
"Je peux être très bon sur les épreuves courtes. Mais les épreuves d'endurance peuvent être plus compliquées pour moi, surtout lorsque la fatigue s'accumule", analyse le navigateur montpelliérain. "Mais je suis très optimiste et je sais que j'en suis capable." 

Pour suivre l'avancée d'Achille Neville et des autres skippers en temps réel, vous pouvez télécharger l'application Georacing sur votre smartphone. Les deux navigateurs héraultais Marc Mallaret et Pierre Quiroga seront également en lice.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solitaire du figaro voile sport portrait mer nature nautisme