• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Soupçons de maltraitance à l'école privée Eridan de Montpellier : “l'école fonctionne normalement malgré la tourmente”

Montpellier - Eridan Ecole Internationale - 15 février 2019.
Montpellier - Eridan Ecole Internationale - 15 février 2019.

Suite à la révélations d'actes supposés de maltraitance par la directrice de l'école privée bilingue, une réunion a eu lieu pour rassurer les parents. "La directrice n'a pas accès au dossier, mais elle conteste tout ce qu'elle a lu dans la presse," affirme son avocat qui s'exprime pour la 1ère fois.

Par Josette Sanna

Suite à la révélation d'actes supposés de maltraitance à l'Ecole privée Eridan, une réunion a eu lieu hier soir pour rassurer les parents sur le fonctionnement de l'établissement.

 " La directrice est entrée sous les applaudissements", nous indique une personne qui a souhaité rester anonyme.

Gardes à vue levées

 Les gardes à vue de la directrice et de son fils ont été levées sans qu'aucune charge n'ait été retenue contre eux.

L'établissement ne fait l'objet d'aucune fermeture ni restriction, il fonctionne normalement malgré la tourmente" indique leur avocat maître Cyril Malgras

La directrice, qui nie toutes les accusations portées à son encontre, a convoqué les parents hier soir au sein de l'école.
 
"La directrice n'a pas accès au dossier, mais elle conteste tout ce qu'elle a lu dans la presse", affirme son avocat maître Cyril Malgras.
Il ajoute que l'école a fait l'objet d'un contrôle par l'Inspection académique en juin 2018 et ce contrôle n'a donné lieu à aucune observation.

4 plaintes

L'enquête préliminaire se poursuit. Quatre plaintes ont été déposées pour le moment contre la directrice de l'école âgée de 64 ans.

Selon des témoignages d'enfants qui ont été scolarisés dans son établissement, elle est soupçonnée d'avoir maltraité les élèves lors de sorties scolaires, de classes de neige et à la cantine. Elle aurait obligé des élèves à garder la tête sous l'eau lors des séances de piscine, en aurait forcé d'autres à manger leur vomi et aurait eu la main leste sur d'autres encore.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : une fillette de 20 mois et sa mère retrouvées mortes aux Rives

Les + Lus