Tir de flash-ball : non-lieu dans l’affaire “Casti”, l’avocat du supporter fait appel

"Casti" le supporter de 22 ans a perdu l'usage de son oeil droit - archives / © France 3 LR
"Casti" le supporter de 22 ans a perdu l'usage de son oeil droit - archives / © France 3 LR

En septembre 2012, Florent Castineira perdait un oeil après un tir de flashball en marge d'un match de foot entre Montpellier et Saint-Etienne. La justice a rendu un non-lieu, estimant que les policiers étaient en situation de légitime défense.

Par RD

Le juge d’instruction en charge de l’affaire "Casti", du nom de ce supporter du MHSC blessé à l’œil par un tir de flash-ball en 2012, a décidé de rendre un non-lieu, selon une information de France Bleu Hérault.

Le 21 septembre 2012, Florent Castineira, supporter de 21 ans, perdait l’usage de son œil droit en marge d’un match de foot à la Mosson.

Selon la justice, le policier de la BAC (brigade anti-criminalité) qui a tiré a agi en état de légitime défense. Car les forces de l’ordre étaient alors elles-mêmes victimes de violences de la part de supporters.

"Déni de justice"


L’avocat de Florent Casti, maître Michael Corbier, qui a essayé de prouver pendant cinq ans que le tir de flash-ball avait eu lieu avant les échauffourées entre supporters, a d’ores et déjà fait savoir qu’il ferait appel :

"Florent Casti est aujourd'hui victime d'un déni de justice qui l'affecte au plus profond de son être, car il a perdu un œil. Plutôt que de reconnaître qu'il s'agit d'une bavure, on se réfugie derrière des prétextes juridiques qui ne sont pas le reflet de la réalité", accuse-t-il.


A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne