Top 14 : "Il n'y a aucune équité", le manager de Montpellier en colère après la sévère défaite à Bordeaux-Bègles

Bordeaux-Bègles a profité à plein mardi soir de son second match en retard face à une équipe de Montpellier fortement remaniée (57-9) pour revenir au classement à hauteur de La Rochelle et faire un grand pas vers la qualification. Le MHR jouera son maintien en top 14 samedi face à Bayonne. 
 

Le MHR, avec un quinze complétement chamboulé et inexpérimenté par rapport à celui victorieux de Leicester vendredi en finale du Challenge européen, s'est accroché mais a fini par plier sur chaque grosse accélération girondine.
Le MHR, avec un quinze complétement chamboulé et inexpérimenté par rapport à celui victorieux de Leicester vendredi en finale du Challenge européen, s'est accroché mais a fini par plier sur chaque grosse accélération girondine. © L. Theilet / Maxppp

"Je préfère ne rien dire sinon je vais m'énerver". Philippe Saint-André n'en dira pas beaucoup plus mais le constat est terrible: "On a un pilier qui a une rupture du tendon d'Achille, un jeune s'est fait le genou, un autre à l'épaule dans la boite à gants. J'avais 20 ou 21 blessés, j'en aurais 23 ou 24...

On a un pilier qui a une rupture du tendon d'Achille, un jeune s'est fait le genou, un autre à l'épaule dans la boite à gants. J'avais 20 ou 21 blessés, j'en aurais 23 ou 24...

Philippe Saint-André, manager MHR

Les joueurs cadres ont été laissés au repos. Le MHR, avec un quinze complétement chamboulé et inexpérimenté par rapport à celui victorieux de Leicester vendredi en finale du Challenge européen, s'est accroché mais a fini par plier sur chaque grosse accélération girondine. Et elles ont été nombreuses. La fin de match, à sens unique, a vu les Héraultais dépassés et sans munition subir les assauts de Bordelais parfois trop joueurs ou se compliquant la tâche mais récompensés quand même par trois autres essais signés Yann Lesgourgues, Thierry Paiva et Ben Botica.

Le maintien en Top 14 samedi

"On va vite rentrer (à Montpellier) car on joue notre saison samedi contre Bayonne (NDLR: début de la rencontre à 17h). On va tout faire pour rester en Top 14 après une très belle campagne en Coupe d'Europe. J'avais tiré la sonnette d'alarme il y a cinq ou six semaines en disant qu'il n'y aurait aucune équité dans cette fin de saison de Top 14 et il n'y a aucune équité. Point final."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montpellier hérault rugby rugby sport top 14