Top 14 : Montpellier échoue à vaincre Bordeaux, 17-17

Anthony Bouthier, à la lutte contre Florian Dufour, dimanche 28 septembre. / © PASCAL GUYOT / AFP
Anthony Bouthier, à la lutte contre Florian Dufour, dimanche 28 septembre. / © PASCAL GUYOT / AFP

Le MHR recevait l’Union Bordeaux-Bègles dimanche 29 septembre. Les deux équipes se sont neutralisées, avec un score final de 17 à 17 à l’issue d’un match brouillon dans l’ensemble. 
 

Par RD

Les Girondins repartent de Montpellier toujours invaincus depuis le début de la saison. Le MHR et l’UBB s’affrontaient dimanche 29 septembre pour le compte de la 5e journée du Top 14 : les deux clubs se sont séparés sur un nul, 17 à 17. Un score sans doute frustrant pour l’équipe héraultaise, qui a dominé la première période, notamment en mêlée.

Cruden a ouvert le score sur pénalité dès la 8e minute (3-0). Cinq minutes plus tard, le MHR a failli creuser l’écart, mais l’essai de Ngandebe a été refusé après consultation de la vidéo, pour cause de ballon relâché dans l’en-but. Peu après, Montpellier s’est retrouvé en supériorité numérique, après un carton jaune sur Kaulashvili pour fautes répétées en mêlée, mais les hommes de Xavier Garbajosa n’ont pas réussi à marquer de points pendant leurs dix minutes face à 14 adversaires.

Ballons perdus


Finalement, c’est Bordeaux qui a inscrit le premier essai de la rencontre, à la 33e minute, sur une action de Tauleigne. L’UBB en a ensuite inscrit un second, signé cette fois Higginbotham, à la 63e minute. Réactif, Montpellier est parvenu à revenir au score, 14-14, grâce à son seul essai du match, inscrit par Devergie. Encore une pénalité pour chaque équipe, et voilà le score final. Le MHR comme l’UBB aurait pu l’emporter, mais les deux clubs se sont montrés souvent brouillons, avec beaucoup de ballons perdus.
 

"Il y a de la frustration car on voulait se racheter après la défaite à Agen. On a mis de l'agressivité en défense, on a joué en équipe, mais on a fait trop de petites fautes qui expliquent ce résultat", a commenté après le match Benoît Paillauge, demi de mêlée de Montpellier. On aurait pu également mieux gérer la fin, où l'on mène de trois points. Le jeu que l'on veut mettre en place demande du temps. On doit trouver le bon équilibre pour le mettre en place."

"On doit travailler l'efficacité. Quand on fait de tels efforts, on doit prendre plus de points", déclare de son côté Xavier Garbajosa.

Au classement, Bordeaux est deuxième derrière Lyon. Montpellier reste à la cinquième place.
 

Sur le même sujet

Les + Lus