Les Ultras de Montpellier ne se déplaceront pas à Nîmes ce dimanche

Via un communiqué, les Ultras de Montpellier annonce respecter l'arrêté leur interdisant de se déplacer lors du derby Nîmes-Montpellier. Ici, des supporters lors d'un match entre le MHSC et Nîmes, le 30 septembre 2018 au stade de la Mosson. / © FABRICE FOURES/WP360/MAXPPP
Via un communiqué, les Ultras de Montpellier annonce respecter l'arrêté leur interdisant de se déplacer lors du derby Nîmes-Montpellier. Ici, des supporters lors d'un match entre le MHSC et Nîmes, le 30 septembre 2018 au stade de la Mosson. / © FABRICE FOURES/WP360/MAXPPP

Dans un communiqué, les Ultras Montpellier ont annoncé qu’ils ne se déplaceraient pas lors du derby entre Nîmes et le MHSC. Ils appellent tous les supporters à respecter cette décision ainsi que l'arrêté ministériel leur interdisant de se rendre dans la ville gardoise à l'occasion du match.

Par Olivia Boisson


Au match aller, de fortes tensions s’étaient créées lorsque les nîmois avaient brandi une bâche volée quelques mois plus tôt aux montpelliérains. C’était dans ce contexte qu’un arrêté du Ministère de l’Intérieur avait été publié, interdisant le déplacement des supporters montpelliérains lors du match entre le MHSC et Nîmes qui aura lieu ce dimanche 3 février à 15 heures.

 


Après avoir appelé les supporters à respecter cet arrêté, les Ultras ont finalement décidé d’annoncer via un communiqué qu’ils ne se rendraient finalement pas sur place.
Alors qu’une véritable chasse aux supporters montpelliérains sera mise en place dimanche par les autorités, il apparaît difficile pour nous d’aller plus loin dans notre démarche sans risquer une véritable rafle. Nous serons appréhendés avant même de prendre la route.


Un appel au respect de l’arrêté d’interdiction



Dans leur communiqué, les Ultras Montpellier ajoutent :

Dans un devoir de responsabilité, nous, Ultras Montpelliérains, demandons à l’ensemble des Supporters Pailladins de ne pas se rendre dans le Gard, le dispositif et les sanctions étant démesurées.

Avant de conclure, on peut y lire des remerciements envers le président du MHSC, Laurent Nicollin « qui aura pris part officiellement et activement en [notre] faveur, en vain également. »
 


« En tirer des conclusions pour l’avenir »


Les signataires de ce communiqué dénoncent le problème de la gestion des supporters.

Notre combat contre la répression dure depuis plus de 10 ans. Les Ultras constituent un laboratoire répressif pour les autorités. Nous expérimentons à l’avance ce que la société subira dans l’avenir. Citoyens, ne vous réjouissez pas de telles mesures ! 


Les supporters soutiendront donc leurs joueurs... Mais à distance.


 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus