Un réseau de proxénétisme exploitant des jeunes femmes en détresse démantelé à Montpellier. Des témoins ont donné l'alerte

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sandrine Navas

La police a démantelé un réseau de proxénétisme lyonnais implanté à Montpellier. Il prostituait de très jeunes femmes isolées dans un appartement. Des témoins de violences ont donné l'alerte. Quatre personnes ont été mises en examen pour proxénétisme aggravé.

L'affaire débute le 17 mai 2022 à Montpellier. Ce jour-là, deux témoins assistent à une scène inquiétante. Une très jeune femme en maillot de bain s'enfuit d'un véhicule, avant d'être rattrapée par deux hommes, rouée de coups au visage puis étranglée. Les faits se produisent sur la voie publique, les deux agresseurs ont surgi de la voiture dans laquelle se trouvent également trois femmes âgées d'une vingtaine d'années.

Une prostituée rattrapée et battue

Les témoins assistent à toute la scène. La victime est capturée, battue, propulsée à l'intérieur du véhicule qui redémarre en direction de Castelnau-Le-Lez puis disparaît.

L'enquête menée par la sûreté départementale de l'Hérault permet d'identifier un homme âgé de 26 ans originaire de Lyon, connu des services de police pour proxénétisme aggravé. Le groupe de lutte contre le proxénétisme de la police judiciaire de Montpellier est co-saisi pour proxénétisme aggravé en bande organisée, enlèvement et séquestration.

Un réseau de la banlieue lyonnaise

L'enquête met en évidence un réseau de proxénétisme en bande organisée originaire de la banlieue lyonnaise installé à Montpellier. Il opère via un site internet d'escorting dans des appartements loués sur la plateforme Airbnb.

Quatre personnes sont arrêtées en flagrant délit : trois hommes âgés de 22, 25 et 26 ans et une femme de 23 ans. Elle est la compagne et complice d'un des trois hommes. Dans l'appartement des prostituées, la victime des violences sur la voie publique est retrouvée en compagnie de deux autres jeunes femmes. L'une d'elle a la mâchoire fracturée, l'autre est mineure.

4 personnes mises en examen

Les proxénètes sont soupçonnés d'avoir exploité de très jeunes femmes en déshérence originaires de la région de Lyon. Après leurs gardes à vue, les quatre individus ont été mis en examen. Les trois hommes ont été écroués, la femme placée sous contrôle judiciaire. Une information judiciaire est ouverte.