"Une bonne soirée s'est transformée en enfer" : les militants dégonflent les pneus du SUV, la conductrice transportait deux handicapés

Une automobiliste de Béziers a retrouvé sa voiture avec trois pneus dégonflés et un flyer sur son pare-brise "pas de SUV dans nos villes". Les militants anti-SUV n'avaient simplement pas fait attention au petit macaron sur le parebrise...

La soirée s'était bien déroulée pour Guylaine Pouzolles qui avait assisté à un spectacle au théâtre du Hangar à Montpellier, ce mercredi 5 juin, accompagnée de sa mère handicapée et de l'un de ses amis qui se déplace en fauteuil.

Jusqu'à ce que, tous trois arrivés devant sa voiture qu'elle avait garée sur une place classique, avec le macaron handicapé sur le pare-brise, elle découvre un papier coincé sous l'essuie-glace et entende le bruit d'un pneu qui fuit.

Pas de SUV dans nos villes

"J'avais un prospectus sur mon pare-brise qui m'a interpellée", explique la Biterroise venue exprès pour la soirée, avant de lire : "nous avons dégonflé au moins un pneu de votre SUV, ne le prenez pas pour vous, c'est votre SUV le pollueur".

Il ne lui faut pas plus longtemps pour se rendre compte de la situation : "j'ai entendu le pneu arrière, côté conducteur qui fuiyait bruyamment, alors j'ai enlevé le bouchon de la valve et je me suis aperçue qu'il y avait quelque chose dedans".

Acte dangereux

"Sur le coup j'ai été assez désemparée avec deux personnes handicapées à minuit dans les rues de Montpellier", confie la Biterroise. Appeler un dépanneur de nuit, "ça m'aurait coûté 500 euros".

Finalement, Guylaine décide de "partir à l'aventure en roulant doucement pour finir par trouver un flexible pour gonfler mes pneus à Juvignac".

"Ce qui devait être une bonne soirée s'est transformé juste en enfer", reconnaît-elle.

Le jeu des dégonfleurs dégonflés comme je les appelle, c'est de mettre une lentille ou un grain de riz dans la valve, ce qui est extrêmement dangereux.

Guylaine Pouzolles

"Ça m'a interpellé car derrière moi il y avait garé une énorme Porsche, qui elle n'avait pas de pneus crevés", souligne-t-elle.

Militants écologistes ?

L'action a probablement été menée par des militants écologistes, mais Guylaine Pouzolles émet une légère réserve : "ce n'est pas la première impression que j'ai eue parce que le logo ne fait pas systématiquement penser à des militants écologistes".

Une chose est sûre, la Biterroise a souhaité alerter les médias pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise. "Pour que les gens qui font ce genre de plaisanteries prennent conscience des conséquences de leurs actes", a-t-elle conclu.

Guylaine a désormais prévu de s'équiper de bouchons de valves antivols car ceux-là sont "impossibles à dévisser à la main".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité