VIDÉO. Accidents, obstacles, danger... On a suivi un patrouilleur sur l'autoroute des vacances

durée de la vidéo : 00h02mn20s
Le trafic est dense tout le week-end sur les routes du sud de la France. Pour assurer la sécurité des automobilistes, les patrouilleurs de l'autoroute. Nous avons embarqué avec Olivier Palmade sur l'A9. ©France télévisions

Alors qu'un fourgon de patrouille a de nouveau été heurté sur une autoroute ce week-end, une équipe de France 3 Occitanie a pu embarquer avec l'un de ces hommes en jaune qui assurent la sécurité des automobilistes, parfois au péril de leur vie. Reportage sur l'A9, près de la Méditerranée.

Vacances et soleil radieux. Voilà deux des ingrédients qui noircissent régulièrement les routes du sud de la France et notamment le pourtour de la Méditerranée. Alors que la zone A, celle de la région lyonnaise, a rejoint Paris et l’Occitanie (zone C) en congé, le réseau routier connaît ces jours-ci des pics de circulation, le sens nord - sud étant le plus chargé. Alors pour assurer la sécurité et le bien-être des automobilistes, les patrouilleurs de l’autoroute redoublent d’efforts.

Premier arrivé, dernier parti

Depuis deux ans, Olivier Palmade est agent de surveillance pour Vinci sur une section de l'autoroute A9, entre Lunel et Sète dans l’Hérault. Ce week-end, il redouble de vigilance, car le trafic est particulièrement dense. Après 1h de patrouille, une première intervention est nécessaire. Une collision a eu lieu sur l'A709, la portion urbaine de l'A9 qui dessert Montpellier. L'accident occasionne 4 km de bouchon.

Olivier remonte la file sur la bande d'arrêt d'urgence, parfois encombrée. Le fourgon du patrouilleur est l'un des premiers véhicules d'intervention sur place. La priorité : déployer des cônes de signalisation pour créer un corridor de sécurité. "Le dépanneur va arriver (…) On va pouvoir rouvrir une voie complète à gauche et ça circulera plus facilement." À son arrivée, le trafic est à l’arrêt. Quelques minutes plus tard, une voie de circulation a effectivement rouvert, permettant aux vacanciers et aux locaux de reprendre leur route.

Les dangers de la route

L'accident a impliqué trois voitures et sept personnes. Il y a deux blessés légers. Quand les secours et la dépanneuse ont terminé leur mission, Olivier doit gérer le retour à la normale. Le patrouilleur est souvent le premier arrivé sur un accident, mais aussi le dernier à repartir.

Avant de regagner son quartier général, Olivier doit gérer un second accident. Là, il doit informer, et donc être visible. C'est aussi salutaire pour sa propre sécurité. Sur le réseau Vinci, un fourgon de patrouille est accidenté toutes les semaines. Au début du mois de mars 2024, un patrouilleur est mort alors qu'il intervenait sur l'autoroute A8

Heureusement, les comportements des conducteurs changent, selon Olivier Palmade. "Ils font de plus en plus attention à nous, notamment les poids lourds (...) et se décalent sur la voie médiane quand on est sur la bande d'arrêt d'urgence. C’est pas encore tous, mais de plus en plus." 

Pourtant, ce dimanche 14 avril 2024, vers 14h40, un fourgon de patrouille de Vinci Autoroutes a été heurté, alors qu’il protégeait un véhicule en panne à la sortie Saint Jean d’Angely (n°34), sur l’autoroute A10 en direction de Paris. "Fort heureusement, l'homme en jaune était en dehors de son véhicule et n'a pas été blessé, précise l'exploitant. Il est choqué par l’évènement."