VIDEO. Alcool, vitesse, imprudence, des images choc pour alerter sur les dangers des loisirs en mer Méditerranée

La préfecture maritime de la Méditerranée lance une campagne de communication "plus engagée" sur la sécurité des loisirs nautiques. Avec des images et des slogans choc pour alerter notamment sur les dangers de l'alcool et de la vitesse. En 2022, près de 50 personnes ont perdu la vie en mer Méditerranée.

"J'allais juste un peu trop vite" ou "J'avais à peine bu", les phrases sont directes, les images encore plus fortes. Dans les clips de prévention, on voit par exemple un plaisancier ivre tomber par-dessus bord et se noyer ou encore un nageur se faire percuter par un hors-bord navigant à vive allure.

La préfecture maritime de la Méditerranée lance cette année une campagne de communication "engagée" selon ses mots, pour interpeller le grand public sur tout le littoral, de Menton à Perpignan. Objectifs : rappeler les règles de base de la sécurité en mer, responsabiliser les usagers de la mer mais surtout "appuyer sur les facteurs aggravants" comme la vitesse, l'alcool et les stupéfiants.


48 morts en mer en 2022

Le ton avait déjà été donné le 4 mai dernier par le vice-amiral d’escadre Gilles Boidevezi, préfet maritime de la Méditerranée. Avec un constat inquiétant. En 2022, le CROSS Med a une nouvelle fois été confronté à une activité intense : + 2% d’opérations conduites, + 4.5% d’opérations impliquant la vie humaine et +30% de décès, 48 morts en mer au total.

Depuis 2019, ces chiffres sont en très forte augmentation : + 57% d’opérations conduites et + 169 % de décès. Et cela en dépit d’une sensibilisation accrue et d’une présence en mer renforcée. 

Frapper les esprits

Pour la préfecture maritime, l'expérience de ces dernières années démontre que "l’inconscience, l’inexpérience et l’impréparation sont les principaux facteurs de la hausse du nombre d’opérations de sauvetage en Méditerranée, tout comme l’afflux massif d’usagers en période estivale qui implique nécessairement la présence de pratiquants moins « amarinés »."

D'où cette campagne qui s'attache à frapper les esprits pour que tous prennent enfin conscience des risques et développent "un comportement plus responsable et citoyen".

On avait privilégié jusqu'ici des messages plus consensuels mais on s'est aperçu que cela ne fonctionnait pas bien donc on a voulu quelque chose de plus marquant, sur le modèle de ce que fait déjà la sécurité routière.

Préfecture maritime de la Méditerranée

à France 3 Occitanie.

durée de la vidéo : 00h00mn51s
"J'allais juste un peu trop vite", la préfecture maritime de la Méditerranée a souhaité frapper les esprits avec des vidéos et des slogans qui interpellent le grand public. ©Préfecture maritime de la Méditerranée

Contrôles en mer

Tous ces visuels et ces clips seront diffusés sur les réseaux sociaux durant l'été. De nombreux partenaires institutionnels ou associatifs devraient également relayer les messages.

Mais la préfecture maritime annonce aussi une augmentation des contrôles en mer avec une présence quotidienne étendue et accrue, un ciblage des zones à risque et des périodes de forte fréquentation ainsi que des opérations ciblées « coup de poing » de sécurité en mer.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité