VIDEO. "J'ai toujours essayé de faire les choses bien", une influenceuse sanctionnée pour "pratiques commerciales trompeuses" à Montpellier

Fanny Snl, jeune influenceuse de la ville de Montpellier s'est vue sanctionnée pour "pratiques commerciales trompeuses", après une enquête menée par les agents de la Direction régionale de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités d'Occitanie (DREETS).

Fanny Snl est étudiante en master de droit à Montpellier et influenceuse depuis plus de six ans. Régulièrement elle publie des contenus (photos et vidéos) à propos de son quotidien sur Instagram, TikTok et Youtube.

Jeudi 10 août 2023, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a annoncé sur son site internet, avoir demandé de "cesser des pratiques commerciales trompeuses sur la chaîne Youtube Fanny SNL, et les réseaux sociaux Instagram et TikTok fanny.snl".

Depuis début juin, la DGCCRF a prononcé plusieurs injonctions contre des influenceurs, parallèlement à l'adoption par le Parlement d'un texte régulant leurs pratiques.

Pratiques commerciales trompeuses

Comme elle l'explique sur son compte Facebook, la DGCCRF reproche à l'influenceuse de ne pas avoir mentionné clairement les intentions commerciales de certains de ses contenus publiés.

En effet, l’enquête a révélé que Fanny Snl était rémunérée par des partenaires commerciaux pour promouvoir leurs produits ou services dans ses publications sans en avertir sa communauté.

Or, d'après l'article L121-3 du Code de la consommation, il est interdit "d'avoir eu recours à des pratiques commerciales trompeuses sans indiquer la véritable intention de ses posts de manière claire et visible".

Mention "sponsorisé"

Ce qui est surtout reproché à la montpelliéraine, c'est d'avoir publié des vidéos ou posts sans y mettre la mention "sponsorisé", lorsqu'elle mettait en avant un produit, même lorsque celui-ci était un simple cadeau de la part d'une marque.

Au total, presque une trentaine de vidéos Youtube sont concernées :

  • 15 vidéos publiées depuis octobre 2021, sur lesquelles doit être affiché en tout début de vidéo ou dans la description la mention "sponsorisé".
  • 10 vidéos publiées dans lesquelles des codes promos sont offerts mais qui n'ont pas été mises en avant comme "sponsorisée".
  • 3 vidéos marquées comme "non sponsorisée" alors qu'elles se faisaient la promotion de produits reçus gratuitement

Trois sanctions

La DREETS Occitanie a donc exigé la mise en conformité des publications de l'influenceuse Fanny Snl.

En outre, cette dernière doit afficher au début de ses trois prochaines vidéos les sanctions qui lui ont été adressées, en fond noir et écritures blanches.

Enfin, la DGCCRF annoncera officiellement sur ses réseaux sociaux la mesure d'injonction.

"Manque de clarté"

10 jours avant l'annonce officielle de la DGCCRF, l'influenceuse avait publié une vidéo d'une trentaine de minutes sur sa chaîne Youtube pour expliquer la sanction, les faits et sa "manière de voir les choses".

Plusieurs fois au cours de sa vidéo, Fanny Snl s'excuse "sincèrement" auprès de sa communauté et assure "avoir toujours essayé d'être la plus honnête et la plus transparente".

L'étudiante en droit a retenu la leçon, elle conclut donc auprès de sa communauté "il faut toujours indiquer si c'est une collaboration financière ou non".

Écrit avec AFP.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité