Violences faites aux femmes à Montpellier : "C'est culpabilisant. On ne le dit pas facilement"

Le colllectif "Nous toutes 34"  ainsi que des associations féministes ont organisé une marche ce samedi après-midi à Montpellier pour dénoncer les violences faites au femmes. Entre 150 et 200 personnes étaient présentes.
 

Le colllectif "Nous toutes 34"  ainsi que des associations féministes ont organisé une marche ce samedi après-midi à Montpellier pour dénoncer les violences faites au femmes. Entre 150 et 200 personnes étaient présentes.
Le colllectif "Nous toutes 34"  ainsi que des associations féministes ont organisé une marche ce samedi après-midi à Montpellier pour dénoncer les violences faites au femmes. Entre 150 et 200 personnes étaient présentes.
Une Image forte cet après-midi sur le parvis du Peyrou ! Des corps de femmes allongées sur le sol observant une minute de silence. Une mise en scène pour symboliser avant tout les 109 femmes décédées l'an dernier sous les coups en France.

C'est vraiment important qu'on soit là parce que comme ça, il y aura plus de gens mobilisés


Les manifestants  arbhorent du noir et du  violet, une couleur et un mot pour dénoncer justement les violences aux multiples visages qu'elle soit sexiste sociale ou familiale. "C'est vraiment important qu'on soit là parce que comme ça, il y aura plus de gens mobilisés."

 Et pour libérer la parole, un nouveau code. Le point noir.

C'est culpabilisant. On ne le dit pas facilement. On se remet en question. Est-ce que je n'ai pas fait quelque chose ? Est-ce que ça vient de moi ?

 
"C'est culpabilisant. On ne le dit pas facilement. On se remet en question. Est-ce que je n'ai pas fait quelque chose ? Est-ce que ça vient de moi ?," explique Géraldine Nicolet.

 En fin de cortège, sur la place de la comédie: une haie d'honneur formée par les gilets jaunes les y attendait unissant leurs revendications sur la statue des trois grâces.
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société manifestation économie social