Occitanie : 45% des rivières en bon état écologique dans les départements qui bordent la Méditerranée

Des progrès sont constatés dans les rivières et lagunes de la région, mais on remarque aussi l'apparition de pollutions nouvelles comme les substances pharmaceutiques. Dans l'Hérault, les étangs de Palavas-les-Flots présentent une eau en mauvaise état écologique.

Marsillargues (Hérault) - le Vidourle - mai 2020.
Marsillargues (Hérault) - le Vidourle - mai 2020. © F3 LR
C'est une question d'actualité en ce mois de juillet : quelle est la qualité des eaux de rivières dans la région ?
Un rapport publié ces derniers jours par l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse permet de répondre en partie à cette question.

D'après l'agence, 45% des rivières des départements méditerranéens de l'Occitanie présentent une eau en bon état écologique. Les progrès sont particulièrement visibles sur la pollution à l'ammonium dont le taux a été divisé par 20 en presque 30 ans. Le chlorure d'ammonium peut entraîner chez l'être humain des toux, des vomissements ou encore des nausées. Autre bonne nouvelle, la concentration des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), issus de la combustion du bois ou de l'essence, est diminuée par 4 en quelques années, mais reste toutefois 15 fois supérieures aux normes admises pour la protection de l'environnement. 

Les politiques menées contre le réchauffement climatique ont un impact positif sur la qualité des milieux aquatiques vis-vis des HAP

Agence de l'eau

Des nouveaux polluants d'origine pharmaceutique 

Depuis quelques années, les progrès en matière d'analyse des micropolluants ont permis de déceler de nouvelles contaminations dans l'eau. Ainsi, les dernières études montrent la présence régulière en petite quantité de substances pharmaceutiques comme les anti-diabétiques, les anti-hypertenseurs ou encore le paracétamol. Cette présence s'explique notamment par le rejet des médicaments usagés dans les toilettes. Des pratiques problématiques, d'autant que plusieurs études montrent que le traitement des ces substances via les stations d'épurations n'est que partiellement efficace selon Laurent Roy, directeur général de l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse.  

Plus de 120 de ces substances sont présentes dans les cours d'eau avec pour conséquences une baisse de la reproduction des poissons ou mammifères marins

Laurent Roy

La situation critique des étangs de Palavas-les-Flots 

L'étude de l'agence de l'eau étudie aussi les nombreuses lagunes qui bordent la mer Méditerranée. Ainsi, on apprend que l'eau de l'étang de l'Ayrolle dans l'Aude, présente présente un très bon état écologique. Dans l'Hérault, les étangs de Palavas se distinguent quant à eux par leur eau de mauvaise qualité. Cela s'explique notamment par les anciens rejets de la station d'épuration de Montpellier (MAERA) ou encore par l'imperméabilisation des zones humides aux alentours. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
méditerranée mer nature écologie environnement pollution littoral aménagement du territoire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter