Occitanie : les thermes se préparent à rouvrir à partir 19 mai

Fermées depuis 6 mois en raison de la pandémie de coronavirus, les cures thermales pourront rouvrir dès le mercredi 19 mai, sans attendre le 9 juin. Avec une jauge de 50 % dans un premier temps. 

Les cures thermales sont autorisées à rouvrir le mercredi 19 mai avec une jauge de 50% de curistes, indique ce lundi 3 mai l'organisme qui représente les professionnels.

"A la suite d'un arbitrage du Premier ministre et du président de la République ce jour, le ministère de l'Économie et des Finances nous informe que les 113 établissements thermaux, fermés depuis le 25 octobre dernier, sont autorisés à rouvrir à compter du mercredi 19 mai avec une jauge de 50% de curistes", a annoncé le CNETh (Conseil national des établissements thermaux). 

La jauge de la capacité d'accueil sera 50 % jusqu'au 1er juillet. Elle est ensuite censée repasser à 100 %. 

Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France

C'est une bonne nouvelle pour l'établissement de cures thermales de Balaruc-les-Bains dans l'Hérault qui vient de subir 6 mois de fermeture pour cause de crise sanitaire. La petite ville de Balaruc-les-Bains est toute entière tournée vers le thermalisme, principale entreprise du bassin de Thau. Elle génère plus de 3000 emplois directs et induits. En temps normal, le village accueille 53 000 curistes chaque année pour des soins en rhumatologie et phlébologie. C'est la première station thermale de France. 

C'est une bonne nouvelle, nous avons gagné un mois d'ouverture ! Les thermes accusent un déficit de 8,1 millions d'euros en 2020 avec ces 6 mois de fermeture. C'est énorme ! Il est grand temps de reprendre l'activité. 

Gérard Canovas, maire de Balaruc-les-Bains

Les 420 salariés des thermes vont se mettre dès aujourd'hui au travail afin de remettre les équipements en état. 85% des 420 salariés des thermes ont bénéficié du chomage partiel. Les autres ont travaillé sur le site, pour l’entretien du matériel et des installations et pour la partie commerciale. Maintenant  il s'agit de préparer l'arrivée des curistes qui ont déjà reservé leurs séjours. Le printemps est la haute saison du thermalisme. 

30 000 curistes avaient déjà reservé avant le Covid. Compte-tenu du report de certaines réservations, on a un prévisionnel sur un an. Le lundi 24 mai, nous attendons 3 500 curistes pour la réouverture. 

Thierry Cours, directeur des thermes de Balaruc-les-Bains

Au vu du temps nécessaire à la préparation des thermes, l'établissement ouvrira le lundi 24 mai. En 2019, pas moins de 4 500 curistes etaient accueillis chaque jour, avec des arrivées échelonnées dans la journée. Avec une jauge de 50 % , les thermes devraient  recevoir 25 000 à 30 000 curistes dans l'année, au lieu des 53 000 personnes reçues en 2019. 

Le Spa ludique Obalia de Balaruc-les-Bains, quand à lui,  ouvrira le mercredi 19 mai. 

 

Trois semaines de préparatifs 

La réouverture des thermes demande en moyenne trois semaines de préparation et de vérifications avant de recevoir les curistes.  

Nous allons accueillir les premiers curistes à Bagnères le 24 mai," indique Romain Fourneaux, le responsable technique de l’établissement thermal.  " Mais après 6 mois d’arrêt contraint, cette remise en route impose de nombreux contrôles. D’abord, il faut s’assurer que tous les équipements techniques fonctionnent. Les pompes, les canalisations, les baignoires sont ainsi vérifiées. On cherche les fuites, on démarre les pompes pour s’assurer qu’elles tournent. Ensuite, il y a la partie bactériologique. Il faut traiter le réseau pour éliminer tout germe. Nous effectuons des prélèvements avec des analyses en laboratoire pour nous assurer de la parfaite salubrité de nos installations. "

Dès à présent, les établissements préparent les conditions d’accueil et adaptent les protocoles sanitaires en cohérence avec le référentiel élaboré avec les autorités de santé, les médecins et les professionnels de la filière thermale.

 L’Agence Régionale de Santé mandate des laboratoires qui font des prélèvements et des analyses pour nous donner l’autorisation d’ouverture. Pour nous, le retour des curistes est prévu le 31 mai. 

Alain Laguerre, directeur des thermes d’Argelès-Gazos

La  reprise se fera le 24 mai pour le centre thermal de Cauterets :

" D’abord, on va refaire analyser l’eau du forage,"  précise Benoît Bayle, le directeur de thermes. " Ensuite, vérification moteur par moteur. Notre machinerie est en sous-sol, il faut contrôler les surpresseurs, les canalisations, les baignoires, les jets. Bref, on a du boulot. Il nous faut environ 3 semaines pour tout préparer. "

 

Bref, la réouverture d’un établissement thermal nécessite de longs préparatifs. Mais après 6 mois sans activité, les professionnels du thermalisme ne boudent pas leur plaisir de reprendre leur travail. Enfin !

A signaler que les établissements thermoludiques, ces vastes piscines avec jets d’eau, bulles mais aussi spas et hammams ne pourront reprendre que le 9 juin. Ces centres appliquent la réglementation des piscines.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thermalisme sorties et loisirs déconfinement société économie