• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les PV de stationnement en forte hausse en 2018 à Montpellier et Béziers

Montpellier - horodateur et stationnement payant - 2017. / © F3 LR
Montpellier - horodateur et stationnement payant - 2017. / © F3 LR

Terminées les contraventions forfaitaires de stationnement à 17 euros pour défaut de paiement. Au 1er janvier 2018, ce sont les municipalités qui fixeront librement le tarif des PV. Et on sait déjà que pour certaines villes l'addition sera salée, comme Montpellier ou Béziers.

Par Fabrice Dubault

Fini le forfait à 17 euros. Le prix des procés verbaux pour stationnement illicite varira selon les municipalités, à partir de janvier. Des PV à la carte pour défaut de paiement en quelque sorte.

Dans la région, c'est Montpellier qui présentera l'addition la plus salée, les contraventions pourront s'élever jusqu'à 33 euros en zone jaune.
Deuxième du classement, Béziers et Toulouse avec une addition à 30 euros. Perpignan, Sète et Lunel occupant la troisième marche du podium avec un montant maximum de 25 euros.

Les villes les moins chères, Castres 10 euros, Agde et Marseille 17 euros, Millau 20 euros, selon les zones et la date de paiement.

Les villes dans la moyenne, Lunel, Sète, Montauban et Perpignan 20 à 25 euros en moyenne.

Les villes les plus chères, Béziers de 20 à 30 euros selon les zones, Montpellier de 10 à 33 euros selon les zones, Toulouse 30 euros.

Bien que hors région mais toute proche, la palme d'or revient à Arles, avec une amende de 48 à 60 euros.

Des tarifs qui seront en place dès le 1er janvier et qui vont servir officiellement à lutter contre les voitures ventouses, officieusement pour alimenter la caisse des municipalités.

Reste qu'il s'agit peut-être d'un voeu pieux, en France, le taux de recouvrement des amendes de stationnement varie de 30 à 50%.

Hérault : Les PV de stationnement en forte hausse en 2018 à Montpellier et Béziers
Terminées les contraventions forfaitaires de stationnement à 17 euros pour défaut de paiement. Au 1er janvier 2018, ce sont les municipalités qui fixeront librement le tarif des PV. Et on sait déjà que pour certaines villes l'addition sera salée, comme Montpellier ou Béziers. - F3 LR - Récit : P.Bard

 

A lire aussi

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus