• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Balaruc-les-Bains : l'un des leaders de l'aquaculture s'appelle “Les Poissons du soleil”

Balaruc-les-Bains (Hérault) - la ferme aquacole "Les poissons du soleil" fait naître 100 millions d'alevins par an - juin 2018. / © F3 LR
Balaruc-les-Bains (Hérault) - la ferme aquacole "Les poissons du soleil" fait naître 100 millions d'alevins par an - juin 2018. / © F3 LR

Les Français mangent de plus en plus de produits de la mer, 34 kilos consommés par an et par habitant. Une aubaine pour l'aquaculture. L'un des leaders francais de cette filière est installé à Balaruc, près de Sète. "Les Poissons du soleil" sont spécialisés dans l'élevage du bar et de la daurade.

Par Fabrice Dubault


Des poissons par milliers nés sur les bords de l'étang de Thau, chez l'un des pionniers de l'aquaculture.
Depuis plus de 40 ans, la ferme marine "Les poissons du soleil" produit des loups et des daurades qui finiront dans nos assiettes. Et tout commence derrière des grands rideaux noirs, dans une sorte de chambre nuptiale...

Dans les bacs, on triche avec le calendrier et les éléments naturels pour obtenir des oeufs toute l'année... et non un fois par an.
Puis petit poisson va devenir grand, rapidement en 60 jours, dans des bassins alimentés par l'eau de la lagune... avant d'être trié avec des sortes de casiers-passoires. Puis il sont vérifiés un par un... un travail de titan.

La ferme fait naitre 100 millions d'alevins par an


Enfin, direction Frontignan pour le grand voyage... la ferme de l'Hérault exporte la quasi-totalité de sa production dans 17 pays. Les bébés poissons partent en camion ou en bateau, selon la destination.

Les alevins vont aller grossir en cage à des milliers de kilomètres d'ici, un non sens écologique et une pratique tabou, entachée par la mauvaise image des élevages de saumons dans les pays nordiques. Pourtant, 1 poisson sur 2 que l'on mange vient de l'élevage et souvent sans qu'on le sache.

Le poisson né dans l'Hérault en ferme aquacole part à l'étranger pour grossir puis il revient en France pour être mangé.

Le marché est énorme : 5.000 tonnes produites en France pour 15.000 tonnes consommées.

Les Poissons du soleil, eux, grossissent de 10% par an et savent qu'il y a encore de sacrés perspectives.

Balaruc-les-Bains (34) : l'un des leaders de l'aquaculture s'appelle "Les Poissons du soleil"
Les Français mangent de plus en plus de produits de la mer, 34 kilos consommés par an et par habitant. Une aubaine pour l'aquaculture. L'un des leaders francais de cette filière est installé à Balaruc, près de Sète. "Les Poissons du soleil" sont spécialisés dans l'élevage du bar et de la daurade. - F3 LR - Reportage A.S.Mandrou et D. de Barros

 

A lire aussi

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus