• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Bras de fer entre Frontignan et l'agglo de Sète autour d'un futur complexe cinématographique

A Frontignan, un projet de multiplexe sur la commune semble indispensable pour les nombreux passionnés de cinéma. La seule salle existante à ce jour a enregistré 57 000 entrées en 2018. / © France 3 Occitanie
A Frontignan, un projet de multiplexe sur la commune semble indispensable pour les nombreux passionnés de cinéma. La seule salle existante à ce jour a enregistré 57 000 entrées en 2018. / © France 3 Occitanie

Aprés la validation en octobre dernier du projet du complexe de Frontignan dans l'Hérault, le président de l'agglo et maire de Sète contre-attaque avec un recours et présente en urgence un nouveau projet de multiplexe à Balaruc. Un duel politique digne d'un western.
 

Par Isabelle Bris

D'un côté François Commeinhes, de l'autre Pierre Bouldoire :

-le premier, maire de Sète et président de Sète Agglopôle Méditerranée défend un projet de multiplexe à Balaruc.
-le second, maire de Frontignan, soutient avec force conviction un projet de miniplexe de 6 nouvelles salles.

Au milieu, l'arbitre : La CNAC, commission nationale d'aménagement cinématographique.
 

Frontignan a besoin d'un cinéma plus grand


Pour Priscilla Schneider, la directrice du CinéMistral, le petit cinéma de Frontignan,  le projet de miniplexe sur la commune est indispensable pour les nombreux passionnés de cinéma. Pour preuve, la seule salle existante a enregistré 57 000 entrées en 2018.

En octobre, la commission départementale d’aménagement cinématographique (CDAC) avait validé la création sur une friche industrielle d’un miniplexe six salles (744 places) pour remplacer le CinéMistral à Frontignan.

Une grande victoire après des années de travail pour le maire de Frontignan, Pierre Bouldoire.
 

L'agglo soutient le projet de multiplexe à Balaruc


Mais cet avis a été donné contre celui de l’intercommunalité, qui elle, voit ce dossier comme un concurrent direct au grand projet de multiplexe de Balaruc-le-Vieux,  projet soutenu par François Commeinhes.

Voyant que la “guerre des cinémas” sur le Bassin de Thau était en train de tourner à l’avantage des Frontignanais, leurs adversaires ont donc été taper à l’étage au dessus : Sète Agglopôle Méditerranée, la commune de Balaruc-le-Vieux, le syndicat Mixte du bassin de Thau et la ville de Sète ont présenté un recours auprès de la commission nationale d'aménagement cinématographique (CNAC).

Les cartes sont donc remises sur le tapis : la décision de la CNAC devrait être connue d'ici à fin Mars.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus