Coronavirus : un bateau-usine doit produire des bouteilles de solution hydro-alcoolique à Sète

Après la production de boisson à partir d'eau de mer, le bateau-usine Odeep One basé dans le port de Sète se lance dans la fabrication de solution hydro-alcoolique afin de lutter contre le coronavirus. C'est ce qu'annonce son promoteur Ofw Ships. La production devrait être de 600 tonnes par semaine.

Le navire-usine Odeep One de la société OFW Ships
Le navire-usine Odeep One de la société OFW Ships © Nicolas Parent Maxppp

Dans un communiqué, la star-up Ofw Ships annonce la production de 600 tonnes de gel hydro-alcoolique par semaine. Elle a mobilisé pour cela l'équipage du bateau-usine Odeep One basé à Sète et transformé son usine d'embouteillage à bord pour produire une solution hydro-alcoolique à compter de ce mercredi 1er avril.
 


600 tonnes de solution hydro-alcoolique par semaine

Jusque là, le navire basé dans le port de Sète Sud de France produisait une boisson à partir d'eau de mer désalinisée et dispose d'une capacité d'embouteillage de 24000 bouteilles à l'heure. Dès le 19 mars avec l'accélération de la crise sanitaire du coronavirus, l'équipage s'est employé à reconvertir les installations. Depuis le 25 mars, "la ligne de production est opérationnelle et sécurisée, conforme à la production d'une solution hydro-alcoolique" annonce Ofw Ships dans un communiqué de presse.
 
La ligne de production de bouteilles à bord.
La ligne de production de bouteilles à bord. © Nicolas parent Maxppp

Jean-Michel Ferrando, pharmacien à Sète et vice-président du syndicat des pharmaciens de l'Hérault a suivi le projet et accompagné son élaboration jusqu'à l'obtention de l'autorisation préfectorale.
 

La formule est conforme aux préconisations de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) selon le vice-président des pharmaciens de l'Hérault.

Une première citerne d'éthanol de 35m3 a été livrée le 31 mars, pour un début de production ce mercredi 1er avril 2020. La date de déchargement de la première production de 70.000 bouteilles n'est pas précisée.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie innovation littoral aménagement du territoire environnement méditerranée mer nature ports transports transports maritimes