EN IMAGES. Escale à Sète 2024 : quel bateau visiter ? On vous aide à faire votre choix

Le Belem, La Grace, la Santa Maria Manuel et bien d'autres encore... Les plus grands voiliers traditionnels du monde sont à quai au port de Sète jusqu’au 1er avril 2024 pour la fête des traditions maritimes. On vous en dit un peu plus sur leur histoire, leurs dimensions ou ce qui les distingue pour vous aider à préparer votre visite.

Malgré les vagues et le vent forts du début de la semaine, les bateaux invités à la fête des traditions maritimes à Sète sont bien amarrés et prêts à recevoir le public venu nombreux. Plus de 120 voiliers traditionnels sont présents dont une vingtaine sont répartis sur les quais d'Alger, du Commandant Samary, de la République, du Maroc, du Général Durand, Licciardi et de la Consigne.

Il s'agit du Santa Maria Manuela (68 m), Belem (60 m), El Galéon (51 m), Morgenster (48 m), Pascual Flores (47 m), Belle Poule (37 m), Shtandart (34 m), La Grace (33m), Pandora (30 m), Aran (30 m), La Tourmente (30 m, Nao Victoria (28 m), Don du Vent (25 m), Paolo Manoe (25 m), Nathalie Vincent (20 m), Amiral Leenhardt (18 m), Helena 1913 (18 m), La Flaneuse (18 m), Falkusha (15 m) et Sant Isidre (15 m).

On vous aide à choisir lesquels visiter avec pour huit d'entre eux des éléments de leur histoire parfois compliquée, leurs caractéristiques ou tout simplement leur beauté. Un critère de choix pour lequel chacune et chacun aura probablement sa préférence comme notre photographe Frederic Molinier.

Belem trois-mâts français  à coque en acier

Le Belem est le dernier trois-mâts barque français à coque en acier, un des plus anciens trois-mâts en Europe en état de navigation et le second plus grand voilier de France. Sa présence est inédite à Sète avant qu'il parte en Grèce pour y récupérer la flamme olympique pour les JO 2024 en France.
Ce navire est un ambassadeur du savoir-faire maritime français.

Les moindres détails de son pont témoignent de son passé comme son double escalier en acajou datant de 1914. C'est le second Duc de Westminster qui transforme le Belem en navire de croisière car il a d’abord été un navire de commerce. Né à Nantes en 1896, il voyage aux Antilles et au Brésil pour transporter des fèves de cacao, du rhum et du sucre. En 1951 il part pour un voyage en Italie où il n’est plus question de croisière. Le Belem accueille le dur quotidien des apprentis marins italiens et s’appelle alors le Giorgio Cini et finira abandonné à Venise. C’est là qu’un passionné français le reconnaît et le fait rapatrier à Paris. Il entame alors sa vie actuelle de navire école.
► Le Belem mesure 60 m et est accosté quai du Maroc du 26 mars au 1er avril.

Santa Maria Manuela morutier portugais

Avec ses quatre mâts et ses 68 m de long, c’est le plus gros bateau de cette 8e édition d’Escale à Sète. Cet ancien morutier de 1 100 tonnes a été construit en 1937 au Portugal. La goélette Santa Maria Manuela est l'un des deux navires survivants de la flotte morutière portugaise qui a opéré jusque dans les années 1990 sur les bancs de Terre-Neuve et du Groenland. Devenu trop vieux pour naviguer à la voile, il rentre au Portugal en 1993 où il est abandonné dans la boue. Finalement, il revoit le jour en 2010 après une longue restauration. Seule la coque est conservée et reprend du service en tant que bateau école.
La Santa Maria Manuela mesure 68 m et est accostée quai d'Alger du 26 mars au 1er avril.

El Galéon réplique des galions espagnols

El Galeon ou Galeón Andalucía est la seule réplique navigante des galions espagnols qui pendant plus de trois siècles ont assuré le lien entre l'Asie, l'Amérique et l'Espagne et permis les plus grands échanges commerciaux et culturels de l'histoire. Maîtres des océans, les galions ont été les pionniers de la mondialisation. Il a parcouru plus de 48 000 miles nautiques depuis 2011, en visitant près de cent ports de quatre continents et en participant à de nombreux projets culturels.
El Galeon mesure 51 m et est accosté quai d'Alger du 26 au 28 mars après-midi puis quai du Général Durand du 29 mars au 1er avril. 

Morgenster brick de la pêche hollandaise

Ce grand voilier a vogué en Mer du Nord à partir de 1919. Son activité servait principalement à la pêche hollandaise puis restauré en 2008 par des passionnés qui ont souhaité lui donner une seconde vie. Le Morgenster est un brick : un voilier à deux-mâts. 29 mètres de haut pour le mât le plus grand, 160 tonnes (la coque et le pont sont en acier) pour 48 mètres de long. Autrefois navire de pêche, le Morgenster est aujourd'hui un bateau-école. Il peut embarquer 36 élèves, soucieux de se confronter à la navigation traditionnelle.
Le Morgenster mesure 48 m et est accosté quai de la République du 29 mars au 1er avril.

Pascual Flores emblème du commerce du sel en Espagne

Le commerce du sel par voie maritime s'est développé au XIXème siècle vers les ports de Méditerranée et des Caraïbes. La flotte à voile de Torrevieja (ville siuée dans la province d'Alicante au sud-est de l'Espagne) comptait jusqu'à 200 navires dont 64 pailebotes. Le nom "Pailebote" vient de l'anglais pilot's boat (bateau-pilote). Beaucoup de pailebotes ont été construits par les calfats des chantiers navals de la ville. Le Pascual Flores en faisait partie et a servi au transport de fruits, de sel et de frets divers. Au fil des ans le voilier a changé de propriétaires et a subi de nombreuses modifications de structure, avant de finir ses jours en Angleterre, dans le port de Milford. En 1999, la ville de Torrevieja a racheté le Pascual Flores en très mauvais état pour en faire un navire témoin de cette période florissante et devenir l'ambassadeur de la ville. Avec l'aide de la Fondation Nao Victoria il a été restauré pour devenir un navire musée flottant.
Le Pascual Flores mesure 47 m et est accosté le 28 mars après-midi uniquement quai du maroc puis quai Maximin Licciardi du 29 mars au 1er avril.

Shtandart réplique d'un trois-mâts russe

La frégate Shtandart, ce qui signifie l’étendard est une réplique en bois grandeur nature du premier bâtiment russe de la flotte de Baltique. Elle a été lancée en 1999. Le bateau original a été construit en 1703 sous la direction personnelle du Tsar Pierre le Grand. Devenue le premier navire amiral de la Marine Impériale Russe, la frégate est restée en service jusqu’en 1727. Cette magnifique réplique reprend toutes les caractéristiques du bateau original : trois mâts, 30m de hauteur, 35m de long, 28 canons et un tonnage de plus de 200 tonnes. C'est l’un des plus beaux trois mâts du monde.
Le Shtandart mesure 34 m et est accosté du 26 au 28 mars inclus puis sur le quai Général Durand du 29 mars au 1er avril.

La Grace réplique d’un brick tchèque 

La Grace est un voilier de croisière. Le modèle initial de cette réplique contemporaine était un bateau de la deuxième moitié du XVIIIème siècle dessiné et construit par le suédois Fredrik Henrik af Chapman, un brick 2 mâts. Le voilier d’origine avait été acheté par un tchèque, Augustin Herman qui avait quitté la Bohême pour s’installer en tant que marchand à la Nouvelle Amsterdam (aujourd’hui New-York). Employé par le gouverneur, il avait fait fortune en tant que corsaire, attaquant à de nombreuses reprises avec La Grace des vaisseaux espagnols pour en récupérer la cargaison. Le bateau réalisait également le commerce de l’indigo et du tabac entre les Caraïbes et l’Amérique puis l’Europe. Le voilier actuel construit d’après les plans de Frédéric Henry de Chapman mesure 33 mètres de long, 6 mètres de large et 25 mètres de haut. Sa construction en seulement deux ans a été lancée en 2011 à Suez, en Egypte. Le bateau sert à la formation de cadets et à perpétuer la tradition navale tchèque.
La Grace mesure 33 m et est accostée du 26 au 28 mars inclus quai Commandant Samary puis sur le quai Général Durand du 29 mars au 1er avril.

Nao Victoria reproduction de la nef de Magellan

Nao Victoria reproduction de la nef de MagellanLa Nao Victoria, construite en Espagne en 1991, est la réplique d’un navire légendaire. En 1519, plusieurs bateaux larguent les amarres de Séville. L’un d’entre eux a pour capitaine un certain Magellan. Un seul réussira à faire le tour de la planète, revenant au port de Séville en 1522 : c’est la Nao Victoria, dirigée par Juan Sebastian Elcano.
Le Nao Victoria mesure 28 m et est accosté du 26 au 28 mars inclus quai de la République.    

Voilà il ne reste plus qu'à faire votre choix. Bonne visite !