Frelons asiatiques : cette commune de l'Hérault qui distribue des pièges à ses habitants pour exterminer "les tueurs d'abeilles"

Comment lutter contre la prolifération des frelons asiatiques? Certaines mairies s'en préoccupent. A Mèze, dans l'Hérault, elle distribue des pièges à ses habitants. Objectif : leur faire passer un été plus serein mais surtout protéger les abeilles.

La méthode est artisanale mais efficace : une bouteille percée à remplir avec un appât à base de bière, de sirop et surtout de vin blanc. Car l'abeille déteste, le frelon lui adore. Le piège est redoutable.

"C'est un gros trou de 10 mm pour faire rentrer le frelon asiatique. Il ne ressortira pas, il va être dedans , il va s'épuiser, il va boire ou se noyer", explique Frédéric Provost, chargé de mission environnement à la mairie.

Ces pièges, la municipalité de Mèze les distribue à ses habitants qui se sont préalablement inscrits sur internet. En 15 jours, la mairie a déjà reçu 80 demandes.

"Moi je suis amoureux de la nature et quand je vois les destructions que cela fait aux abeilles, il faut essayer de s'en débarrasser", déclare cet habitant. "On a quelques ruches, on fait notre miel et l'an dernier on a eu deux ruches qui ont été pliées par les frelons", confirme cette habitante. 

 A installer en mars 

Face à cet insecte ravageur qui n'a pas de prédateur et qui décime les abeilles, Mèze expérimente cette solution depuis trois ans.

"On va savoir exactement combien il y a eu de prises car les habitants vont nous faire des retours. L'année dernière, on avait attrapé une centaines de reines", détaille Thierry Baeza, maire de Mèze. 

Pour le moment les reines frelons hibernent. Il faudra donc accrocher des pièges courant mars.

"Le frelon asiatique va sortir de sa cachette et avant de faire le nid, avant de commencer à pondre, le frelon asiatique va aller directement vers la nourriture et vers l'eau. Donc, le meilleur moment de mettre un piège c'est au moment du début des chaleurs", explique Ayden Titeux, stagiaire secteur environnement à la mairie. 

Et si les reines ont réussi à éviter ces pièges et qu'elles ont pu faire leur nid, la mairie de Mèze prendra en charge la moitié de vos frais de destruction.