• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : la hausse du prix du carburant inquiète les professionnels

Dans l'Hérault, cette société d'ambulances est en danger. La raison : la hausse du prix du carburant. / © S. Bonnet / France 3 LR
Dans l'Hérault, cette société d'ambulances est en danger. La raison : la hausse du prix du carburant. / © S. Bonnet / France 3 LR

À Poussan, dans l'Hérault, comme partout en France, le prix du carburant ne cesse d'augmenter. Ce phénomène inquiète les professionnels et plus particulièrement la filière transport. Certains ont déjà mis la clé sous la porte, d'autres sont de plus en plus en danger.

Par Olivia Boisson


Henry-Paul Bonneau est pessimiste. Directeur d'une société d'ambulances qui emploie 25 salariés, il n'arrive plus à faire face à la hausse du prix du carburant. En effet, chaque mois, près de 10.000 litres de gasoil sont utilisés pour l'usage de ses 10 véhicules. Face à des factures de plus en plus élevées, il est obligé de restructurer son entreprise et devra peut être finir par la céder.
 

Des carburants de plus en plus chers


A chaque fois que Paul-Henry Bonneau ouvre son livre de commande, son moral est au plus bas. En juillet 2016, 3.000 litres de gasoil lui coûtaient 3.230 euros. Aujourd'hui, la même quantité vaut 4.532 euros, soit +40% en 2 ans.

Un reportage de Jérôme Gaussen, Sylvie Bonnet et Béatrice Barthe.
Hérault : la hausse du prix du carburant inquiète les professionnels
À Poussan, dans l'Hérault, comme partout en France, la hausse du prix du carburant ne cesse d'augmenter. Ce phénomène inquiète les professionnels du département. Certains ont déjà mis la clé sous la porte, d'autres sont de plus en plus en danger.  - France 3 LR - J. Gaussen - S. Bonnet - B. Barthe


Des alternatives impossibles à mettre en place


Le gouvernement propose évidemment des alternatives : véhicules hybrides ou encore électriques. Pour Paul-Henry Bonneau, impossible d'utiliser ces solutions, à cause d'une autonomie trop faible. Pas de solution non plus du côté des véhicules essence : ces gammes n'existent pas chez les constructeurs.

Pour le moment, il espère juste pouvoir continuer son activité, contrairement à certains de ses confrères qui ont déposé le bilan.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus