La préfecture de l'Hérault retire l'agrément au club de football, Sète Olympique, pour "lutter contre le séparatisme et le communautarisme"

La préfecture de l’Hérault annonce retirer ce mardi 23 avril l’agrément au club de football le Sète Olympique dans le cadre de la "lutte contre le séparatisme et le communautarisme dans l’Hérault". Le club conteste cette décision devant le tribunal administratif de Montpellier.

Après avoir signé un arrêté en février dernier et publié ce jeudi 18 avril, la préfecture de l’Hérault annonce sur le réseau social X retirer l’agrément au club de Football le Sète Olympique pour lutter "contre le séparatisme et le communautarisme dans l’Hérault."

Dans le décret, la préfecture reproche au club de ne pas développer l’accès à une section féminine et de mettre également en avant un logo à caractère religieux.

"L’agrément permettant aux associations sportives de bénéficier de l’aide de l’Etat (...) est fondé sur l’exposition statutaire garantissant le fonctionnement démocratique de l’association , la transparence de sa gestion et l’égal accès des femmes et des hommes à ses instances dirigeantes et ainsi que la souscription d’un contrat d’engagement républicain"

Préfet de l'Hérault

Extrait du décret

Le club de sport répond, par l’intermédiaire de son avocat, Sefen Guez-Guez : "C’est une décision disproportionnée et illégale. Nous avons des raisons de croire à une suspension de la décision. Elle a été prise en violation des règles de procédure."

Si les footballeurs sétois ont "bon espoir", l’avocat donne rendez-vous aux autorités au tribunal administratif le 16 mai prochain.