PORTRAIT. Le rappeur Demi Portion sort un album "old school" et se classe parmi les meilleures ventes rap d'Apple Music

Publié le
Écrit par Karen Cassuto

Le rappeur sétois Demi Portion a sorti ce vendredi 6 mai 2022 son 7e album ("old school") en indépendant. "Mots croisés" se classe déjà parmi les meilleures ventes rap d'Apple Music. Portrait.

Figure incontournable du rap à Sète, l'artiste Demi Portion sort son 7e album intitulé "Mots croisés". Dès sa diffusion vendredi 6 mai 2022, l'album se place parmi les meilleures ventes rap d'Apple Music (Itunes).

"Pour l’instant ça marche bien, le public me soutient énormément, on est même premiers des ventes en physique à la Fnac et Amazon" se réjouit Demi Portion, Rachid de son prénom. 

On ne s'y attendait pas trop, on a pas encore fait de promo de dingue donc ça nous touche beaucoup.

Demi Portion

La seule promo que l'artiste ait réalisé, c'est un concert "sauvage" comme il dit : "on a fait une petite promo, petit concert sauvage à la comédie à Montpellier près de la fontaine le jour de la sortie de l'album avec deux micro, une enceinte et quatre cinq morceaux". Une promotion à l'image de son modèle professionnel : "toujours en indépendant, en famille, sans pression". L'artiste vit désormais de sa musique ou plutôt "survit" comme il dit. Et ça a pris du temps... quinze ans. 

"Old School"

L'album se caractérise par des morceaux "old school". Autrement dit, il fait penser au rap français des années 1990. Dans le titre "VHS" Demi Portion scande d'ailleurs : "Parait qu’il est mort le hip hop, on m’a dit de revenir comme l’époque".

Les sonorités rappellent les rappeurs et groupes qui l'ont bercé : IAM, la Fonky Family (dont il avait fait la première partie dans les années 1990), Alliance Ethnik ou encore Scred Connexion. Des grands du rap avec lesquels il a parfois collaboré.

C'est une époque que je n’oublie pas. A l’époque on se devait de savoir ce que voulait dire Hip-Hop et ses cinq disciplines. On devait savoir qui était IAM et les autres. Alors qu’aujourd’hui on a pas besoin de connaître le patrimoine. Avec tout ce qui se passe aujourd’hui on peut faire vite et bien de la musique.

Demi Portion

L'artiste ne regrette pas pour autant cette époque à laquelle il rend hommage. "Aujourd'hui c'est devenu la musique la plus écoutée dans le monde. Ca a tellement évolué. Le rap n'a pas de cases. Il n'en a jamais eu d'ailleurs. Tu peux être habillé en costard, avoir les cheveux fluo, jouer du piano et faire du rap. C’est la seule musique qui accepte toutes les autres musiques", analyse le rappeur. 

Dans la continuité de cette idéologie "à l'ancienne", Rachid met en vente son album sous forme de vinyle, comme à chaque fois. Une habitude qui lui tient à coeur. 

17 morceaux en 7 jours

Habitué à sortir un album à peu près tous les deux ans, Demi Portion a vu ce septième projet prendre une tournure particulière. Déjà, tout a été enregistré au sortir du confinement, en 2021, en plein couvre-feu. Ensuite, c'est la première fois qu'il n'enregistre pas dans son "home studio" (studio à la maison) à Sète. En effet, les quatorze morceaux sont enregistrés au Maroc et en Espagne. "J'en avais marre de tourner en rond chez moi, j'étais en manque d'inspiration" confie-t-il.

"Au début on était partis pour faire cinq morceaux en cinq jours. Au final, on est revenus avec dix-sept sons en une semaine", raconte l'artiste. La journée c'est enregistrement et la nuit c'est écriture.

Et qui dit Maroc dit El Grande Toto, l'un des rappeurs marocains les plus populaires. Demi Portion signe un titre avec lui, il s'appelle Casablanca

Le Maroc, c'était aussi l'occasion de revenir sur la tombe de son père, décédé alors que Rachid était au collège. 

Qui est Rachid, alias Demi Portion ?

Rachid est né en 1983 à Sète. Il grandit à Sète, a toujours vécu dans cette ville et compte bien y rester. Ses parents sont nés au Maroc. Son père à Mohammédia et sa mère à Khémisset. Lui était peintre en bâtiment et elle mère au foyer. Il a trois petites sœurs et deux enfants de treize et deux ans. Il commence à rapper à 12 ans et constitue un groupe dont il gardera le nom : "Demi Portion", épaulé par "les grands du quartier" : "Les Disciples du moov". Son quartier c'est la Zup de Sète : l'Ile de Thau. Dans ses morceaux il ne raconte pas que la vie de quartier. Il entend faire passer un message "positif".

Il ne faut jamais lâcher l'affaire, ne pas se laisser embrouiller par tout ce qui se passe dans le monde et transformer les choses négatives en positif.

Demi Portion

Quand il commence le rap, Rachid baigne dans les cinq disciplines du hip-hop (dj, break, beat box, graffiti et rap). Pour lui, le principal c'est d'abord de rester fidèle. A lui même, à son public, à sa famille, ses amis, son entourage et sa ville. "Jamais dans la tendance mais toujours dans la bonne direction, comme dit Scred Connexion". Demi Portion passe la majeure partie de son temps à faire des concerts, souvent dans des petites salles, d'autres fois à l'Olympia, "à l'époque". Il assure : "on lâchera jamais les petites salles. C’est ce qui va durer et rester le plus longtemps. Chanter devant dix personnes c’est toujours plus stressant que devant dix mille qui vont foutre le feu".  

Omniprésent dans la vie culturelle de sa ville, il est à la tête du festival Demi Festival dont la 6e édition se tiendra du 10 au 13 août 2022 au théâtre de la mer et en partie sur l'eau, au Canal Royal, à Sète.

Déjà un prochain album

A peine la sortie de son 7e album lancée, Demi Portion annonce déjà qu'il est en train de préparer son 8e album. Il y en aura donc eu deux en un an. Encore une habitude changée. Et pas des moindres. "C'est un challenge", avoue-t-il. "Ecrire c'est facile, mais se réécrire c'est plus difficile, surtout quand t'as déjà sorti sept albums". Ce tout dernier album devrait sortir à la rentrée 2022.