"Recharger les batteries" : près de 400 personnes en situation de grande précarité ont pu profiter de 5 jours de vacances au bord de la mer

Alors que près de la moitié des Français ne part pas en vacances, la fondation Abbé Pierre et l’association Gestare proposent, du 17 au 21 juin 2024, un séjour aux plus démunis sur la plage de Sète.

Sur la plage de Sète, ce sont des vacanciers comme les autres, à un détail près : leur séjour est offert par la fondation Abbé Pierre et l’association Gestare. Prendre l’air, c’est un moment hors du commun pour Gérald Grau, bénéficiaire. Victime d’un accident, il ne peut plus travailler et ce séjour au bord de la Méditerranée lui redonne le sourire.

On recharge les batteries. On fait un peu de tout, on rencontre des gens, on partage.

Gérald Grau

Bénéficiaire

En plus du gîte et du couvert, les bénéficiaires venus de pensions de famille et d’accueils de jour de toute la France peuvent découvrir de multiples activités sportives, culturelles ou encore nautiques. C’est l’occasion pour les personnes accueillies de rompre avec un quotidien difficile.

On essaie de proposer des activités auxquelles ils n’ont pas accès. Ce qui est important, c’est de tisser des liens et de partager des moments de convivialité.

Julia Livet

Responsable du programme "Sète à toi" pour la Fondation Abbé Pierre.

Sortir de l’isolement

“Sète à toi” a pour vocation de rompre avec un quotidien difficile pour ceux qui ne peuvent pas partir en vacances. La précarité favorise l’isolement social. "Pour notre société, il s’agit d’un véritable marqueur social. Cependant, pour les personnes qui ne peuvent pas s’offrir ces moments de détente, c’est une forme d’exclusion supplémentaire" précise la Fondation Abbé Pierre.

On fait des groupes, on s’amuse, on se retrouve pour manger, on participe à des activités alors que d'habitude on ne fait rien. Sans le programme, je n'aurais pas pu partir en vacances.

Céline Kowaltschek

Bénéficiaire

Près d’un Français sur deux ne part pas en vacances. La moitié des personnes qui renoncent à partir le font pour des raisons financières. Cette opération, lancée il y a 4 ans, compte déjà des habitués qui se donnent rendez-vous à Sète chaque année.

Écrit avec Flavie Rocher

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité