Un requin bleu dans le port de Sète : un comportement normal et de saison selon les spécialistes

Le port de plaisance de Sète, dans l'Hérault / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP/MICHAEL ESDOURRUBAILH
Le port de plaisance de Sète, dans l'Hérault / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP/MICHAEL ESDOURRUBAILH

Un requin bleu a été aperçu par un salarié du port de plaisance de Sète, au ras d'un ponton, ce jeudi matin, dans l'Hérault. Le jeune homme a eu le temps de filmer l'animal de plus de deux mètres. Une rencontre impresionnante mais qui n'a rien d'anormale.

Par Isabelle Bris

C'est lors d'une tournée habituelle le long des bateaux de plaisance qu'un jeune agent du port de Sète a vu ce requin bleu, jeudi matin. L'imposant animal nageait tranquillement entre quais et pontons dans moins d'un mètre d'eau. 
 

Quand je l'ai vu de loin, j'ai d'abord cru que c'était un gros thon, on les voit pas mal chasser les petits poissons en groupe, dans le port en ce moment. 


Dorian Britto se rend vite compte qu'il s'agit en fait d'un requin de plus de deux mètres. Il le filme immédiatement avec son téléphone tout en appelant une de ses collègues pour qu'elle assiste au spectacle, comme en atteste sa vidéo :
 


Le requin bleu : un animal habitué aux hommes

"C'est une belle rencontre. Je sais que les requins bleus sont inoffensifs mais j'étais quand même content de ne pas être dans l'eau à ce moment là",  raconte en riant Dorian Britto au téléphone.

L'animal ne semble absolument pas perturbé par ce paparazzi humain, passe devant lui sans dévier sa route et disparaît dans les eaux du port.

Un comportement qui n'étonne pas du tout Nicolas Ziani, scientifique référent du  groupe phocéen d'étude des requins et des raies :
 

Le requin bleu est habitué à vivre près des zones balnéaires, nautiques ou portuaires. C'est un opportuniste, il va là où il sait qu'il peut trouver de quoi se nourrir, les déchets font partie de son menu. 


En voir un évoluer au beau milieu des bateaux à quai, tout près d'une ville est donc tout a fait normal pour ce passionné de requins :

Le printemps est une saison où l'on peut souvent apercevoir des requins bleus très près des côtes, car au printemps avec le soleil, l'eau y est plus chaude. C'est aussi la saison où les femelles vont mettre bas, et elle le font souvent à proximité des baies.


Un autre requin bleu a d'ailleurs été aperçu près d'une plage de Menton, en PACA, il y a quelques semaines.
 
Prionace glauca ou requin bleu, une espèce menacée en Méditerannée / © Bruno Guénard / H2oeil.net
Prionace glauca ou requin bleu, une espèce menacée en Méditerannée / © Bruno Guénard / H2oeil.net
 

Pas forcement de lien avec le confinement    

Le fait que la mer soit plus paisible en ces temps de confinement, sans le ballet des bateaux de plaisance, n'aurait donc pas ou peu d'impact sur le comportement des requins bleus pour Nicolas Ziani.
 

Il ya un phénomène de tranquillité mais affirmer aujourd'hui que le confinement des hommes a un impact sur la reproduction des requins bleus serait scientifiquement biaisé. Il peut y avoir un impact, mais cela dépend des espèces.


Une espèce inoffensive et menacée en Méditerranée

Le requin bleu est l'une des espèces les plus pêchées au monde selon Nicolas Ziani et elle est particulièrement menacée en Méditerranée. 


Heureusement, son taux de reproduction est important : une femelle peut mettre au monde une centaine de bébés par portée. 

Aucune attaque sur l'homme de la part d'un requin bleu n'a été recensée selon le scientifique du groupe phocéen d'étude des requins, mais mieux vaut ne pas s'approcher d'un individu blessé.  
 

Le requin bleu : un animal inoffensif pour l'homme, mais à ne pas approcher de trop près. / © Bruno Guénard / H2oeil.net
Le requin bleu : un animal inoffensif pour l'homme, mais à ne pas approcher de trop près. / © Bruno Guénard / H2oeil.net

Un requin de deux mètres, comme celui vu dans le port de Sète, possède une mâchoire assez puissante pour broyer un cadavre de dauphin 


Donc si vous en voyez un en difficulté, échoué ou pris au piège par une ligne de pêche, ne vous en approchez pas, n'intervenez surtout pas mais appelez tout de suite les autorités, gendarmerie, SNSM ou Cross Med, conclut Nicolas Ziani.  



 

Groupe Phocéen d'Étude des Requins

Créé en 2015 à Marseille, le Groupe Phocéen d'Étude des Requins est une association loi 1901 qui a pour but de participer à l'étude scientifique des requins et des raies, en Méditerranée comme au niveau international.

Sur le même sujet

Les + Lus