Sète : 3e opération de rapatriement de camping-caristes et de touristes depuis le Maroc

Plus de 600 personnes bloquées au Maroc depuis des semaines sont arrivées ce jeudi matin par bateau au port de Sète, dans l'Hérault. Elles ont pu reprendre la route et regagner leurs domiciles respectifs après des contrôles sanitaires qui se sont déroulés sur le quai de débarquement.

Sète (Hérault) - 200 camping-caristes rapatriés du Maroc - 14 mai 2020.
Sète (Hérault) - 200 camping-caristes rapatriés du Maroc - 14 mai 2020. © SDIS 34

C'est la 3ème opération de rapatriement de ressortissants de l'Union européenne en provenance du Maroc, qui arrive au port de Sète depuis le 31 mars.

Plus de 200 camping-caristes et 410 personnes ont ainsi retrouvé la France. Tous les rapatriés ont fait l’objet de contrôle de mesures sanitaires par les sapeurs-pompiers de l’Hérault et La Croix rouge française.
Munis d'une autorisation de déplacement de plus de 100km, ils doivent rentrer chez eux dans la journée.

2 autres opérations de rapatriement ont eu lieu entre le Maroc et Sète depuis le 17 mars, date du début du confinement.
592 personnes sont arrivées le 4 avril en provenance de Tanger, 326 autres avaient déjà été rapatriées par bateau fin mars.

Par ailleurs, 110 ressortissants français bloqués sur le paquebot Costa Deliziosa ont accosté le 20 avril dernier à Barcelone puis ont rejoint Montpellier et la France par autocars.
 
Sète (Hérault) - 200 camping-caristes rapatriés du Maroc - 14 mai 2020.
Sète (Hérault) - 200 camping-caristes rapatriés du Maroc - 14 mai 2020. © SDIS 34


Plus de 10.000 Français encore bloqués au Maghreb


Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé mardi 12 mai l'affrètement de vols et bateaux supplémentaires pour accélérer les retours vers la France. 

Plus de 10.000 Français sont toujours bloqués en Afrique du Nord, en dépit des vols spéciaux mis en place après la fermeture des espaces aériens mi-mars, et certains s'inquiètent pour leur santé ou leur emploi.

Au Maroc, 30.000 personnes bloquées sont rentrées en avril par bateau ou par avion mais 5.000 Français y attendent toujours d'être rapatriés.
En Tunisie, 5.000 Français sont sur les listes de la cellule de crise de l'ambassade, dont 1.000 à 1.500 "en urgence de retour". 17.000 ont déjà pu revenir en France.
En Algérie, seuls 6.100 Français ont pu quitter le pays depuis le 17 mars.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société ports économie transports transports maritimes déconfinement afrique international