Sète : les personnels de la Clinique Sainte-Thérèse en grève pour des augmentations de salaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Josette Sanna .

89 % des employés de la clinique sont en grève reconductible. Ils réclament de meilleures conditions de travail et une augmentation de salaire.

Déjà mobilisés en mai dernier mais sans succès, les employés de la clinique Sainte-Thérèse de Sète ont à nouveau donné de la voix ce matin devant l'établissement. Ils réclament de meilleures conditions de travail et une augmentation de salaire. 

Dernière augmentation en 2017

Zohra Baïsset, embauchée en 1996 comme agent de stérilisation, gagne 1465 euros net.  La dernière augmentation de salaire de 0,5 % remonterait selon eux à 2017. Les grévistes se disent aussi excédés par le mépris dont ferait preuve à leur égard la direction.  

On veut une revalorisation de salaire décente et non méprisante. 

Zohra Baïsset

Employée de la clinique gréviste

Lors du premier rendez-vous, ils n'ont pas abordé la question. Toutes les négociations sont restées lettre morte. Plus aucun service n'est remplacé décemment. On nous impose 15 jours de vacances au mois d'août, une semaine à Noël. Ils nous avaient proposé 0,3 % d'augmentation. Nous sommes prêts à faire des efforts mais nous voulons un minimum de 1,5 %", ajoute Zohra Baïsset.

Inacceptable pour la direction

Une augmentation impossible pour la direction de l'établissement. Dans un communiqué, elle indique "qu'il serait irresponsable d'accepter les revendications salariales car cela fragiliserait dangereusement" l'établissement déjà en difficulté économique.

89 % des 130 salariés de la clinique sont en grève reconductible jusqu'au 10 novembre. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité