Sète : le musée de la Mer teste la gratuité tout l'été pour appâter les visiteurs

Le musée de la Mer, à Sète, a décidément du mal à rester à flots. Plombé cet hiver par un trou financier de 3.200 euros, apuré depuis, le voilà en proie à la désertion du public, à peine 12.000 visiteurs par an. La ville propriétaire a décidé de le rendre gratuit pour tenter d'attirer le public.
Sète (Hérault) - le musée de la Mer - juillet 2018.
Sète (Hérault) - le musée de la Mer - juillet 2018. © F3 LR V.Luxey
Idéalement situé entre le Théâtre de la Mer et le Cimetière marin, à 2 pas du musée Paul Valéry, le Musée de la Mer aurait dû naturellement trouver sa place dans le paysage culturel et patrimonial de Sète. Mais quand on se promène en ville, ceux qui le connaissent n'en font pas une très bonne publicité...
 

La gratuité pour se faire connaître et apprécier... cet été


L'entrée, fixée à 3,60 euros jusqu'en juin dernier, devient gratuite pour les 3 mois d'été. Objectif : changer le regard des Sétois et des touristes sur ce lieu, qui abrite une collection unique : celle des maquettes de bateaux de pêche de l'ancien charpentier de marine André Aversa. Certaines sont classées monuments historiques. Et l'artisan, qui en a fait don au musée, est amer, face au peu d'intérêt du public.
 

"J'ai donné ma vie, mon sang à ce métier. J'ai voulu qu'il reste quelque chose. Quand je vois que ça n'évolue pas alors que cela pourrait... Ca me fait mal au coeur !" explique André Aversa.

 
durée de la vidéo: 02 min 41
Sète : le musée de la Mer teste la gratuité tout l'été pour appâter les visiteurs ©F3 LR

Il n'y a pas de conservateur. C'est le choix de la ville, qui a rénové cet ancien bâtiment de l'IFREMER, en 2014, pour près de 2 millions d'euros. Elle préfère miser sur des partenariats, avec Escale à Sète ou le musée de l'étang de Thau, pour animer cet espace dédié au patrimoine maritime et à l'histoire des joutes.

Avec la seule gratuité, elle espère augmenter le nombre d'entrées à plus de 100 par jour, contre 30 à 60 visiteurs quotidiens aujourd'hui. Et tant pis pour le manque à gagner.
 
Sète (Hérault) - le musée de la Mer - juillet 2018.
Sète (Hérault) - le musée de la Mer - juillet 2018. © F3 LR V.Luxey

Et une bonne surprise pourrait être annoncée à l'automne : si elle est concluante, la gratuité deviendra définitive au-delà de l'été.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée culture méditerranée mer sorties et loisirs politique polémique société