Sète : un nouveau hangar à bétail unique en Europe sur le port

Le port de Sète / © Franck Detranchant, France 3 Occitanie
Le port de Sète / © Franck Detranchant, France 3 Occitanie

Le Port de Sète a inauguré ce 7 septembre un nouveau hangar à bétail. Un outil ultra moderne qui a pour but de renforcer la position de numéro 1 européen du port dans l'export de bétail vivant.
 

Par Valérie Luxey


4.400 mètres carrés, des enclos ultra modernes et une capacité d'accueil de 1.200 têtes : le nouveau hangar à bétail du Port de Sète est unique en Europe. La Région et la SEPAB (Société d'Exploitation du Parc A Bestiaux, qui gère le hangar) ont investi 3 millions d'euros pour s'offrir ce nouvel outil.
 
Sète (Hérault) - le nouveau hangar à bestiaux, c'est 4.400 mètres carrés, des enclos ultra modernes et une capacité d'accueil de 1.200 têtes, pour 3 millions d'euros - 7 septembre 2018. / © F3 LR
Sète (Hérault) - le nouveau hangar à bestiaux, c'est 4.400 mètres carrés, des enclos ultra modernes et une capacité d'accueil de 1.200 têtes, pour 3 millions d'euros - 7 septembre 2018. / © F3 LR
 

De grandes ambitions à l'export


Un projet ambitieux, loin de se limiter à la région et aux éleveurs du Massif Central, comme l'explique Hervé Chapelle, de la coopérative Export Bétail à Rodez (Bevimac Centre Sud) :
 

Nous représentons environ 5% de l'activité de la SEPAB. Elle va aussi ravailler avec des structures de Franche Comté qui vont apporter des génisses laitières, ou du nord de la France, voire de Hollande et d'Allemagne. On a donc besoin d'un équipement comme ça pour pouvoir charger et décharger les animaux dans de bonnes conditions.
 

Supprimer les odeurs pour le voisinage


Cet équipement flambant neuf remplit plusieurs objectifs. D'abord, permettre à Sète de faire face à la concurrence féroce que se livrent les ports de Méditerranée pour l'export de bétail vivant. Ensuite, de satisfaire au nouvelles normes de préservation du bien être animal. Et enfin, d'améliorer les rapports de voisinage. Car l'ancien hangar se situait à quelques mètres seulement des premières habitations. Selon Jean-Claude Gayssot, le président du Port de Sète :
 

Il arrivait que, selon le vent, il y ait des odeurs. Donc nous avons éloigné le hangar. A l'endroit où se trouvait l'ancien, qu'on va démolir, nous allons construire la nouvelle gare maritime.
 

100.000 têtes de bétail exportées chaque année


Chaque année, la SEPAB exporte 100.000 bêtes vers les pays d'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Ce qui fait du port de Sète est le numéro 1 européen dans ce secteur. Voici le reportage de Sébastien Banus et Franck Detranchant.
 
Le port de Sète inaugure son nouveau parc à bestiaux
Le nouveau hangar à bétail du port de Sète est un un outil ultra moderne qui a pour but de renforcer la position de numéro 1 européen du Port dans l'export de bétail vivant. - France 3 Occitanie - Sébastien Banus, Franck Detranchant

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus